10 décembre 2022
spot_img
AccueilPolitiqueLa dévaluation du dinar est-elle une fatalité ?

La dévaluation du dinar est-elle une fatalité ?

Dinar

Depuis le 13 mai dernier, un dollar USD vaut 146.16 dinar algérien (DA) sur le marché officiel des changes, à savoir le tableau des cours des principales monnaies étrangères , établi par la Banque d’Algérie. Il s’agit d’un record historique.

Le huitième, inédit depuis le début de l’année 2022. Pour rappel, le 4 mai dernier, un dollar valait 145.58 D. En chute libre, la monnaie nationale dégringole au fil des années. Un recul si alarmant qui témoigne de l’extrême fragilité de la situation économique et financière du pays.

Cela est d’autant plus inquiétant que, depuis le début de l’année en cours, la monnaie américaine a franchi graduellement, face à la nôtre, les seuils des 139 dinars (11 janvier), 140 dinars (31 janvier), 141 dinars (1er mars), 142 dinars (8 mars), 143 dinars l’unité (9 mars), 144 dinars (18 avril), 145 dinars (4 mai), et enfin 146,07 (12 mai).

En gros, dès le début de l’année jusqu’à ce jour, notre monnaie s’est effondrée à neuf reprises face à la monnaie américaine, soit la référence mondiale dans les marchés des devises. Or, cette situation n’étant pas du tout nouvelle.

- Advertisement -

Pour preuve, l’Algérie a recouru à plusieurs reprises à la dévaluation de sa monnaie, depuis l’accord de la replanification de la dette étrangère, et aussi l’accord élargi du financement avec le FMI.

En 1994, notre pays a réduit le dinar par 70%, le système de taux de change y a été déterminé, à l’époque, par le système flottant géré entre la banque centrale et les banques commerciales.

Entre 1995 et 1998, le taux de change effectif réel du dinar a augmenté de plus de 20%, suivant une baisse d’environ 13% entre 1998 et 2001. En 2003, la banque centrale algérienne a fait baisser le dinar pour limiter le développement de la circulation monétaire sur le marché parallèle.

Entre juin et décembre 2003, le dinar  a augmenté d’environ 11% face à la monnaie américaine. Quant au taux de change effectif réel, il a augmenté de 7.5%.

Notons, enfin, que le taux de change DA/$ est baissé de 73.36 en 2001 à 63.86 en 2008, mais il a été ré-augmenté à 108.43 en 2017, contrairement au taux de change DA/£ qui a augmenté de 91.30 en 2001 à 126.72 en 2017.

Depuis 2019, le dinar algérien a perdu plus de 23 % de sa valeur face au dollar américain, et depuis 2017, la monnaie algérienne a chuté à hauteur de 35 % face à la monnaie américaine.

Pour mesurer l’ampleur de la chute de la valeur de notre monnaie, il suffit de savoir que, durant ces 10 dernières années, celle-ci s’est effondrée de plus de 95 % face au dollar USD. C’est d’autant plus inquiétant que cette dévaluation va fatalement générer de l’inflation, en renchérissant le prix des produits importés. Une  mauvaise nouvelle pour les consommateurs algériens.

Concrètement, cela signifie qu’il y aura une augmentation systématique des prix de plusieurs produits de large consommation, dans les jours à venir, dont des millions de modestes ménages vont subir les effets dévastateurs. Et puis, cette dévaluation va amener, sans doute, les autorités à augmenter la taille de la masse monétaire.

Chose à même de provoquer, dans les semaines prochaines, une forte hausse du niveau des prix. Quelle complexe équation!

Kamal Guerroua

ARTICLES SIMILAIRES

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Les plus lus

Arabisation de l’Afrique du Nord : protestation contre France 24

France 24, comme l’écrasante majorité des médias français cultivent une médiatisation idéologique pro-arabiste de l’espace nord-africain, niant totalement la dimension amazighe. Le président de...

Les plus populaires

Commentaires récents