https://linebetslots.com/en/mobile
4 mars 2024
spot_img
AccueilMise en avantL'écrivain Ali Belhot condamné pour ses écrits

L’écrivain Ali Belhot condamné pour ses écrits

 

Ali Belhot

Artiste et auteur d’expression kabyle, Ali Belhot, a été condamné ce mercredi 13 décembre par le tribunal de Draa El Mizan à une peine de 3 ans de prison et d’une amende de 100 000 DA. Ses deux éditeurs ont également été condamnés à une peine d’un an de prison et à une amende de 50 000 DA chacun.

Bien entendu, les avocats d’Ali Belhot et de ses éditeurs ont annoncé qu’ils allaient faire appel de cette décision arbitraire qui vise un auteur et ses éditeurs. Mais que cache cette lourde condamnation ?

Ali Belhot, artiste et écrivain d’expression amazighe, a comparu le 29 novembre 2023 devant le tribunal de Draa El Mizan à Tizi Ouzou, après avoir été détenu depuis le 22 mai 2023, juste après sa participation au Salon du livre de Boudjima, en raison de la publication de son roman intitulé « Ajeǧǧig n ugudu ».

Le premier tome de ce roman, préfacé par Ferhat Mehenni, avait été publié en 2020, tandis que le deuxième tome est sorti en février 2023. Parmi les accusations portées contre lui, on retrouve la dégradation de tableaux destinés à une utilisation publique (article 160 quater du code pénal), l’apologie et l’encouragement d’un groupe ou d’une association à tenir des discours de haine et de discrimination, ainsi que la diffusion de discours de haine via les technologies de l’information et de la communication (articles 31/4, 33 et 34 de la loi n° 20-05 relative à la prévention et à la lutte contre la discrimination et le discours de haine). Rien que ça donc !

- Advertisement -

Ali Belhot est également accusé d’exposer publiquement des publications préjudiciables à l’intérêt national (article 96/2 du code pénal).

Mais à quoi bon finasser, Ali Belhot est surtout embastillé car son roman est préface par Ferhat Mehenni, président du MAK, un mouvement indépendantiste que le pouvoir a décidé d’autorité à classer comme organisation terroriste. Et ce, sans avancer la moindre preuve d’un quelconque acte violence de la par de ce mouvement. Donc, ce sont les opinions d’Ali Belhot qui sont ici condamnées.

L’écrivain est jugé aux côtés de ses deux éditeurs, chacun ayant publié un tome de son roman, pour violation des dispositions relatives à l’activité d’édition, d’impression et de commercialisation du livre (articles 11 et 55 de la loi n° 16-191 du 30 juin 2015 fixant les modalités de déclaration préalable à l’exercice des activités d’édition, d’impression et de commercialisation du livre), ainsi que pour exposition publique de publications préjudiciables à l’intérêt national (article 96/1 du code pénal), rapporte Berbère Télévision.

L’Etat de droit a vécu et l’aveuglement de ceux qui détiennent la décision judiciaire est repoussé à ses limites les plus sombres.

Avec quelque 200 prisonniers d’opinion qui croupissent dans les prisons du pays, on ne peut attendre quelque aménité ou justice d’un système judiciaire qui a renoncé à son indépendance.

Yacine K. avec la rédaction de Brtv

 

7 Commentaires

  1. « Mais que cache cette lourde condamnation ? » Opération « Zéro Kabyle » en marche. « Ajeǧǧig n ugudu » représente pour eux le comble de la subversion. Ils préfèrent, et de loin, un chef-d’oeuvre tel que Mein Kampf qui, selon eux, promeut la tolérance, la liberté et l’amour de l’humanité. Un Mein Kampf fièrement exposé au Sila qui interdit des titres algériens publiés par les éditions Koukou dont le directeur Arezki Aït Larbi a le malheur d’être un … Kabyle. Un Sila où l’ignorance règne en maître au point d’interdire une biographie de Malcolm X (Sila 2017) au motif inénarrable de … pronographie, pas moins (à cause du X de Malcolm). Plus crétin que ça tu meures! De la censure à la prison il n’y a qu’un tout petit pas que leur arsenal juridique hors-la-loi leur permet de franchir sans coup férir. M. Belhot et ses deux éditeurs l’apprennent à leurs dépens. C’est là un élément essentiel du bilan catastrophique de Tebboune. Et dire qu’il se prépare pour un deuxième mandat! Attachez vos tuques, ça va brasser fort!

  2. ferhat a appelé à la creation de milices armées du mak messieurs du matin.
    le mak est clairement un mouvement totalitaire,faschiste,raciste et terroriste.
    ces mulitants ont craché publiquement sur idir,ait menguellet, takfarinas ….etc
    et faire à publiquement parlé d une liste de traitres (les kabyles opposés au mak).
    cela ne vous rappelle pas les listes du fis de triste mémoire.
    basta le tribalisme.
    le mak est un mouvement éthnéciste et terroriste.
    le moment venu ,comme le fis,il passera à l acte.

    • Une logorrhée de stupidités. Derrière le MAK, il y a des millions de Kabyles qui aspirent à leur indépendance. Le MAK est un mouvement mature et responsable qui a choisi la voie pacifique. Et l’indépendance de la Kabylie n’est qu’une question de temps. Le racisme anti-kabyle et l’idéologie arabo-islamiste fasciste y travaillent. Tes âneries n’y changeront rien.

    • Des mensonges maintes fois répétés ne peut convaincre que ta personne et tes semblables aussi fragiles et sans dignité.
      Une honte de cautionner l’emprisonnement des innocents et des personnes juste pour des raisons politiques sous prétexte de terrorisme dans un pays où la démocratie et la diversité est devenue un délit .
      Un parti ethneciste et raciste dites vous! alors que depuis des décennies tes mètres ne cessent de nous bassiner de l’Arabité exclusive de l’Algérie ou ta constituons décrit l’Algérie comme une terre arabe.
      Ceci , évidemment, c’est du patriotisme et non du racisme pour toi car tu es une personne complètement anesthésiée , subjectif pour une finalité digestive.
      L’Algérie a toujours connu et connaître des gens comme toi mais personne n’arrêtera le cours de l’histoire avec toi ou sans toi.

      • Pardon pour les erreurs,
        Je veux dire
        Les mensonges maintes fois répétées ne peuvent convaincre que les personnalités faibles et sans dignité.
        Je veux dire aussi .
        Personnalité subjective juste à des fins digestives.

  3. Le régime algérien est aux abois. S’attaquer à un écrivain montre que sa répression contre les activistes et militants kabyles est un échec. Ce régime dispose-t-il d’assez de prisons pour mettre en prison tous les Kabyles ? Il va droit dans le mur. La seule solution est celle de deux États.

  4. @azadyri, toi caporal ou militaire dans un pays de droit, ça ferait longtemps que tu purges une lourde peine pour soutien tacite à la haine et au génocide d’un peuple. Rien que tes commentaires à fond dans l’apologie du racisme et répression d’un peuple et soutien à régime fasciste crypto religieux te valent une telle peine.
    En tout cas, en Algérie depuis un siècle et demi, les comme toi sont légion et sont systématiquement honorés du burnous bleu, celui de la honte pour ta culture nulle, joues joufflues bien nourri à la mangeoire à bêtes de sommes que tu es.

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici