18 juillet 2024
spot_img
AccueilA la uneLégislatives en France : à trois jours du saut dans l'inconnu !

Législatives en France : à trois jours du saut dans l’inconnu !

Les Français n’ont plus que trois jours avant le premier tour d’élections législatives historiques pour faire leur choix entre une gauche qui peine à maintenir son unité, un Rassemblement national toujours favori. Renversant.

Dimanche c’est le grand saut dans l’inconnu. La France risque de plonger une longue nuit après le premier tour des législatives le 30 juin.

Les jeux sont-ils faits ? Si l’on en croit la machine médiatique mise en branle sournoisement par une espèce de cabinet noir de l’extrême droite décidé à imposer son agenda au pays et donc à l’opinion public c’est acté. Le RN aura sa majorité.

Sondages après sondages, l’extrême droite est inlassablement donnée largement en tête du scrutin de dimanche, avec 36% à 37% d’intentions de vote selon Ifop-Fiducial comme Harris Interactive-Toluna, nettement devant l’alliance du Nouveau Front populaire (27% à 28,5%) et davantage encore la majorité présidentielle (21%).

Mais les 577 élections, dans chaque circonscription, recèlent de nombreuses inconnues, les équations étant par ailleurs appelées à être profondément bouleversées entre les deux tours selon les maintiens, désistements voire consignes de votes.

- Advertisement -

Et, si Harris Interactive Toluna projette un hémicycle composé de 250 à 305 députés RN – soit potentiellement une majorité absolue, fixée à 289 sièges -, Ifop-Fiducial ne crédite les lepénistes que d’une majorité relative, de 220 à 260 sièges.

En cas de franc succès du RN, Marine Le Pen a d’ores et déjà esquissé, dans un entretien au Télégramme, une cohabitation rugueuse: « Chef des armées, pour le président (de la République), c’est un titre honorifique puisque c’est le Premier ministre qui tient les cordons de la bourse ». Conséquence, selon elle: « sur l’Ukraine, le président ne pourra pas envoyer de troupes », alors qu’Emmanuel Macron a refusé d’exclure cette option.

Une majorité seulement relative ouvre par ailleurs la perspective d’un éventuel blocage institutionnel, renforcée par le refus de Jordan Bardella de constituer un gouvernement s’il ne dispose pas d’une majorité absolue. C’est dire toute la complexité de cette séquence. La France n’aura jamais été aussi face à une équation à plusieurs inconnues. A la rupture de confiance entre les blocs politiques et les strates sociales s’ajoute le risque d’un délitement national.

«Faire avancer le pays»

L’hypothèse a conduit mercredi François Hollande à se dire disponible pour « trouver des solutions », « compte tenu des fonctions » présidentielles qu’il a occupées.

Sur BFMTV, l’ex-chef de l’Etat socialiste, candidat dans la première circonscription de Corrèze sous les couleurs du Nouveau Front populaire, a interrogé: « S’il n’y a pas de majorité, (…) qu’est-ce qu’on fait pendant un an? On laisse le pays aller à vau-l’eau ? ».

« Il faut quand même que des décisions soient prises », a-t-il répondu, en prônant « d’aller chercher un chef du gouvernement qui puisse, sur un programme minimal, faire avancer le pays ».

D’ici là, les représentants des trois blocs sont attendus jeudi soir sur France 2 pour un ultime débat, 24 heures avant la fin de la campagne officielle fixée vendredi à minuit.

Comme l’avant-veille sur TF1, Jordan Bardella pour le RN et Gabriel Attal sous la bannière « Ensemble pour la République » croiseront le fer. Mais la gauche a cette fois-ci envoyé le patron du Parti socialiste, Olivier Faure, pour tenir la contradiction, lorsque c’était l’Insoumis Manuel Bompard qui s’y était collé mardi soir.

La joute pourrait être l’occasion d’une dramatisation accrue des enjeux du scrutin, alors que la première confrontation avait tourné à une bataille de chiffres parfois absconse, voire inaudible.

Reste que l’intérêt pour ces législatives anticipées ne se dément pas: deux tiers des électeurs prévoient d’aller voter dimanche, selon Ifop-Fiducial, ce qui correspondrait au meilleur taux de participation à ce type d’élections depuis 1997.

Lors de la confrontation télévisée, chacun des trois prétendants à Matignon aura quoi qu’il en soit sa partition à jouer.

Mélenchon «capable»

Pour Jordan Bardella, continuer à rassurer sur son sérieux et sa clarté, quand ses adversaires ont pointé les supposées imprécisions de son projet quant aux retraites ou vilipendé son idée d’exclure les binationaux à certains postes jugés sensibles.

Mercredi, sur CNews, média du richissime Bolloré et grand ordonnateur de l’extrême droite, le patron du parti d’extrême droite a pourtant dû à nouveau s’amender, en affirmant que son projet de supprimer les impôts sur le revenu pour les moins de 30 ans « aura un plafond, évidemment » – il répondait à une interpellation sur le cas de Kylian Mbappé -, précisant au passage que « cette mesure (n’était) pas prioritaire ».

L’actuel locataire de Matignon entend quant à lui sonner à nouveau la « mobilisation générale », comme il l’a scandé mercredi lors d’un déplacement de campagne en Indre-et-Loire, en renvoyant dos à dos le RN qui « stigmatise » et ce qu’il appelle toujours la « Nupes », qu’il accuse de légèreté vis-à-vis du « communautarisme ».

Olivier Faure aura pour sa part à jurer de l’unité de la vaste coalition de gauche, toujours prompte à s’enflammer sur le cas de La France insoumise en général et de son leader Jean-Luc Mélenchon en particulier.

Ce dernier est-il toujours candidat à Matignon? « Je ne dis ni oui, ni non », a-t-il répondu mercredi sur LCI, faisant valoir qu’il s’en sentait « capable » et « souhaiter que ça marche », alors que François Hollande avait estimé quelques heures plus tôt que le leader LFI n’était « plus dans le jeu ».

L.M./Afp

3 Commentaires

  1. Bien sûr ! C’est la faute aux sondeurs et aux médias si le RN est donné vainqueur à la majorité absolue.Macron nous fait le coup de Chadli avec les tangos, mais si le RN rafle la majorité des siège ce sera à cause des sondeurs et des médias qui auront mis les mauvais bulletins dans les urnes.

    Même si on oubliait G. Attal dont on ne saurait dire, sans beaucoup de mauvaise foi, qu’en plus de beaucoup de culot il n’a pas de la tchatche pour défendre avec une inqualifiable persistance un bilan jugé catastrophique par 80% de l’électorat. Il est parti en campagne comme on va à la pêche aux gogos . C’est à croire qu’il ne cherche qu’à exaspérer, même si on ne trouverait pas de quoi se réjouir dans les programmes du NFP et du RN. Exit LR. LR qui campent à droite avec un logiciel éculé.

    On a beau crier : au RN ! Au loup ! Au feu ! et gare aux extrêmes , rien n’y fait. Allo quoi ! Le RN continue sur sa lancée et le NFP le suit de près mais sans espoir de le rattraper. Dans tous les cas rien n’indique que cela va changer.

    Si les élites établies dans un confort assuré font ce qu’elles peuvent pour défendre leurs privilèges en démolissant les programmes du RN et du NFP , les électeurs eux sont insensibles et restent accrochés à leur volonté de dégager Macron et ses affidés.

    Il faut dire que les électeurs n’en ont cure des programmes , leur seul credo c’est dégager Macron et sa bande et il n’ont que le bulletin de vote pour y parvenir.

    Il ne s’agit pas d’un choix avisé, mais d’une manifestation de l’exaspération, et parfois beaucoiup plus d’une détestation. S’il y avait autre chose de plus profond le peuple français ne sent pas contenteraient pas de voter pour les extrêmes , ils auraient fait la révolution. C’est ce que RN et NFP devrait comprendre, Mais l’essentiel n’est-il pas de gagner le pouvoir n’importe comment ?

    Pendant ce temps qui nous sépare du jour fatidique Macron ,lui, persiste dans l’exagération à outrance, il continue, avec un ton un tantinet méprisant, à crier: moi ou le chaos !

    Lui ou le chaos ? disent les électeurs. Lui on le connaît , mais le chaos non , si on l’essayait ?

    Comme on dit chez nous à tajma3t de Guezgata : aray d’amcum ma3ni at nakdem. C’est une très mauvaise idée,mais on va l’adopter.

    Je parie qu’il n’y aura rien de tout çà , mais je n’en sais pas plus.

  2. Merci pour 5 minutes d’economie. Vous avez pris ce truc quelque-part ou « le/a redacteur en chef a use’ de ses sciseaux. »
    Comment vous vous faites prendre: Votre avant propos, c.a.d:
    « Les Français n’ont plus que trois jours avant le premier tour d’élections législatives historiques pour faire leur choix entre une gauche qui peine à maintenir son unité, un Rassemblement national toujours favori. Renversant. »
    Specifiquement: « … pour faire leur choix entre une gauche qui peine à maintenir son unité, un Rassemblement national toujours favori. »
    Vous avez oublie’ de remplacer la virgule avec le mot « et » – pour indiquer la fin des choix, c.a.d. ce qui suivra le et sera le dernier. Dans le texte initial il y avait la gauche suivie indique’e par la virgule a la place du « et » qui indiquerait la fin de la liste/suite des choix. Donc, il y avait au moins un 3eme choix(LR) – sans parler de l’abstention. Le LR presentant un bloccage total, que lui impose la COOPERATION, jamais demasque’e, entre les extremes, met les Frenchies devant leurs responsabilitie’s pour leur eviter l’INERTIE durant 3 ans. La question ou analyse qui merite d’etre faite est « comment en sont-ils arrive’s la? »

    La reponse simple est: Incompetance ou Arrogance du Macaron. Je pense a un bizarre melange… Le Macron a du ecouter les bla bla bla de Trump sur Bidon, c.a.d. son declin physique et mental-meme. Or, ce n’est jamais les President qui decident des choses serieuses, c’est toujours l’Etat Profond et Invisible. Les Presidents, ca ne sert qu’a l’exploitation des populations pour soutenir/financer les Etat-Profonds. Le Macron s’est dit qu’avec le conflit Russo-Ukrainien, ca serait l’occasion de replacer la France sur l’echquier international – alors q’ils(francais et allemands) sont la cause principale du conflit – Ils se porte guarants d’une paix entre Russes et Ukrainiens, qu’ils NE PEUVENT IMPOSER. Les seuls capables d’IMPOSER ou du moins faire MUTUELLEMENT respecter des frontieres sont AMERICAINS-CHINOIX-RUSSES. Il suffit de 2 des forces contre la 3eme, et le conflit est regle’. Si cela ne passe pas, c’est parce que Chinoix et Americains ont eux-meme un conflit de basse intensite’ qu’ils arrivent a-paine a contenir.
    Bref, ce n’est pas nouveau, le Macron a bien retenu la lecon d’apres la 2nde guerre mondial… la guerre relance l’economie. Du moins, le conflit Russo-Ukrainien legitimise une lourde debt publique, dans 2 secteurs essentiellement: L’armement et l’Energie Nucleaire. L’Armement pour essuyer le Mepris de Poutine a son Egard(Macron) et Russie envers France et Allemagne. Le Nucleaire pour aider l’Allemagne a se liberer de la dependence Russe et la redirection des moyens financiers Allemands vers la France. Sans oublier l’augmentation de son arsenal nucleaire.
    C’est la que la necessite’ de se debarasser du Big Brother intervient. L’Economie Americaine, elle-meme, a besoin d’une relance et d’une mise-a-jour de son Arsenal. Ce besoin ne date pas d’hier mais d’avant. Le President Americain precedant deja, l’avait pose’ sur la table, aux Europeens – de la maniere la plus gentile, france et honnete.

    Mais les Europeens ne l’ont pas pris tel. Trumpe’s par l’Intelligentia Democrate(usa), ils lui(trumpe) ont repondu avec le mepris. S’attendant a une agression Chinoise imminante, il fallait que les Europeens assurent leur securite’ et enguagements comme des grands, c.a.d. une agression Russe potentielle contre plus d’une cible potentielle, depuis l’Ukraine jusqu’a la Georgia. Ce qui s’est produit ! Souvenez-vous, le sabottage du Gazoduc North Stream, qui alimentait l’Allemagne de la Russie? Tout le monde ou presque l’a mis sur le dos des Americains, supposemment pour vendre le Gaz Americain aux Allemands… Qui d’autre y aurait a gagner? Tout le monde ! EN effet, casser le lien Russo-Allemand arrange plus d’un. L’Allemagne qui use de tout l’Occident comme ecouler ses produits d’un cote’ et nourrit les tresors Publiques Russes de l’autre, n’est pas une ide’e guagagnt-guagnant. Ils doivent bien regretter Trump maintenant.

    Ainsi donc, avec Biden, la France va pouvoir relancer ses 2 industries phares, Nucleaire et Armement – et on dirait que les Allemands semblent y croire. Rien qu’a voir le Macron qui frottait la queue a Georgia(G7), on devine que les Italiens ne sont pas acquis. La Georgia doit se dire « Mais c’est nous Rome ! » – Ce qu’elle fait de fait. Elle reAnnexe l’Afrique du nord, commencant par la ou ca vaut le coup. La prochaine etape sera certainnement la Lybie.

    Voila a mon avis la raison du coup de gueule de Macron. Il a obtenu la concession de Biden de laisser une part du marche’ Armement Allemand aux Francais, enfin. Le Business Plan est valide’, il ne reste plus qu’a
    1. s’Incorporer,
    2. adopter un Budget Consequent et,
    3. passer a l’Action !!!

    Macron a decide’ de changer l’ordre en 3, 1, 2.

    Pourquoi 3 en premier? – Pour faire peur biensur, et une espece de real politic envers la population Francaise. Il provoque Poutine expectant une menace en reponse – ce qu’il a eut et s’attendant a une reponse populaire francaise qui s’exprimerait aux Urnes, qu’il presenterait comme « Securite’ dans l’Union Europeenne. » Quis’accompagnerait d’une suite d’accords sur des accords Industriels, etc. invitant les autres pays Europeens, en 1er l’Italie, la Pologne, Suede, etc.
    Ainsi, des que la machine de production est en marche, proceder a vider l’ancien Armement en Ukraine pour le remplacer par du nouveau. En ce faisant contre-carrer Poutine comme Europeens et liberer les USA pour l’Asie du Sud, c.a.d. la Chine, Taiwan, Phillipines et Core’e. Le Japan ayant deja entame’ leur projet d’Armement, la prochaine etincelle se produira en Core’e du Nord – probablement avec une riposte coordonne’e entre Japonais et Coreens a un Essai Nucleaire Nord-Coreen de trop !

    Le 1er elan Macronien semble helas echouer, en vu des resultats qu’il obtenu recemment. D’ou la necessite’ de pousser les Francais a REFLECHIR PLUS DUR . . . Ce qui semble impossible, le Covid a connu une mutation supplementaire K-24(Kharia-2024).
    Pris entre les extremes, le Macaron devient un Jambon-Boeur.
    Ne vous etonnez pas de le voir DEMISSION bientot. Ca sera quand la Goergia lui dira d’aller voir a Tripoli si elle y est. En abattant le Gadafi, c’est l’ancien partage de versailles qui est ANNULE’ – Tous les coups sont maintenant PERMIS!
    Et Alger alors?
    Macron essayera de la convaincre que ce regime-la est faschiste, oubliant que les Allemands ne l’ont pas cre’e, juste applique’. Le lieu de naissance du Faschisme est ITALIA/Bardela !

    Ce soir, vous allez assister, pour ceux qui ont acces a CNN, a un KO Technique. Souvenez-vous le fameux duel Ali-Frazier. La tache d’Ali etait d’eviter de subir un coup fatal, 13 rounds durant, c.a.d. le temps d’epuiser Frazier. Ce que la dance lui a permis de realiser. C’est ce que va essayer de faire Trump, ce soir.
    Pour tenir 90 minutes, l’equipe Biden n’a de choix que de le surcharger de steroides, Cafeine ou quelque-chose comme ca. Ce qui activera une agitation INCONTROLLE’E.
    La 1ere provocation viendra de qui le pile-ou-face choisira pour prendre la parole en 1er, pour adresser l’electorat.

    Si c’est trump il utilisera 2 mots « Sleepy-Joes » (l’endormi) et enchainnera sur le fils-bidon drogue’-criminel et « Corrompu ». Les points sensibles de Biden.

    Si c’est Biden qui commence, le 1er coups seront delivre’s avec les mots « Looser » et « Criminel ».

    Et c’est la ou l’avantage de Trump s’imposera. Contrairement aux conceptions recues, Trump a ENORMEMMENT DE SANG-FROID et SELF-CONTROL. Il n’a jamais consomme’ une goutte d’Alcool ou consomme’ de la drogue ou fume’ une ciguarette. Meme son vocabulaire, il le controle, comme il le fait depuis une anne’e, en adoucissant son vocabulaire et ton envers les Minorite’s. Dont les supporters sont passe’s de 7% il y a 2 ans a 37% la semaine derniere. C’est la population Tarre, c.a.d. qui fait basculer la balance !

    Le challenge de Biden est de demontrer que son age et diminution physique est a interpreter comme « la sagesse de l’experience, » et de livrer des fleches sarcastiques de rires, c.a.d. ridiculiser Trump en attribuant tout argument de Trump a un raisonnement simplistique, c.a.d. « simple d’esprit »… c.a.d. l’Ego de Trump. Le Trump PROBABLEMENT saura faire le Dos-Rond, et attendra les signes d’epuisement physique, pour une suite d’attaques successives et rapides pour causer la confusion et le melange des pinceaux. C.a.d. conclure le debat avec l’evident que le Joe est trop vieux et diminue’ pour gerer la 1ere economie et puissance militaire, etc.

    Mais, si Biden arrive a ne pas essayer de repondre a cette suite, et donner l’opportunite’ a Trump de s’enflammer, il pourrait conclure, avec un tas de qualifications qui exposeraient un portrait de Trump comme un Risque a l’economie, la Paix, faschisme, etc. tous ces sujets qui fachent et finir avec la conclusion que toutes les crises actuelles sont le resultat de 4 ans de Trump, qu’il a su contenir pour les renverser, et raison de l’elire pour fnir la tache « finish the job. »

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

ARTICLES SIMILAIRES

Les plus lus

Les derniers articles

Commentaires récents