16 juillet 2024
spot_img
Accueil360°Législatives 2024 : une candidate RN nostalgique de l'Algérie française et de l’OAS

Législatives 2024 : une candidate RN nostalgique de l’Algérie française et de l’OAS

Le RN n’a pas rompu avec ses vieux démons. Monique Becker, candidate du Rassemblement National dans les Pyrénées-Atlantiques fait parler d’elle pour des posts Facebook à la gloire de l’OAS, une organisation terroriste clandestine créée en 1961 pour défendre l’Algérie française.

Ceux qui doutent que le RN, héritier du Front national, n’en a pas fini avec son passé de soutien à l’organisation terroriste OAS et à l’Algérie française doivent se réveiller. 

Monique Becker, candidate du Rassemblement national dans les Pyrénées-Atlantiques, est épinglée par un site d’information en ligne pour ses posts Facebook à la gloire de l’OAS. Cette organisation terroriste clandestine, créée en 1961 pour défendre l’Algérie française, a fait 2.700 morts durant la Guerre d’Algérie. Les Algériens se souviennent de ses milliers de crimes. Elle a même tenté d’assassiner le général De Gaulle au cours d’une embuscade.

Monique Becker est candidate sur la 2ᵉ circonscription des Pyrénées-Atlantiques. Le site StreetPress qui s’est intéressé à ses publications sur sa page Facebook, présente la candidate comme « une nostalgique de l’Algérie française ». Que pense la direction du RN ? Peut-elle renier son passé ? Mais voyons qu’y a-t-il réellement sur sa page Facebook.

Des publications à la gloire de l’OAS et de Franco

Monique Becker, c’est une vétérante. Elle adhère au Front national de Jean-Marie Le Pen en 1985. Cette enseignante à la retraite partage beaucoup de photos sur le départ des pieds-noirs d’Algérie. Elle reposte de nombreuses publications sans jamais rien écrire directement, mais parfois ça dérape.

- Advertisement -

Elle reprend par exemple un long texte de Manuel Gomez, ancien journaliste et écrivain, militant de l’Algérie française, qui glorifie l’OAS en assurant que l’organisation terroriste a été créée « par les plus glorieux officiers de l’armée française. » Elle n’hésite pas à partager une photo de Franco pour souligner l’intervention du dictateur espagnol en faveur des pieds-noirs oranais.

Dernièrement, Monique Becker reprend une vidéo de l’ethno-nationaliste québécois, Alexandre Cormier-Denis, qui, sur sa web-TV patriote, tient des propos choquants et grossiers sur la « remigration ». On voit l’homme hurler « Vous avez lutté contre les Français pour avoir votre pays. Vous avez fait la guerre d’indépendance, mais retournez y en Algérie […] ». Ce qu’on voit aussi sur la page Facebook de Monique Becker, c’est que plusieurs de ses publications ne sont plus accessibles et semblent avoir été supprimées.

Jordan Bardella a beau s’échiner à montrer aux Français un visage d’un RN respectueux des valeurs de la république, à cacher sous le tapis les positions racistes, la vérité finit toujours par remonter en surface. Depuis quelques années, la parole raciste s’est libérée dans la société française.

L’arrivée d’Emmanuel Macron au pouvoir marque une montée sinistre de l’extrême droite au sein de la société. Les divers partis ou groupes ne cachent plus leurs opinions, notamment sur l’immigration. 

L.M./ Francebleu

4 Commentaires

  1. Mais faites un vrai referendum en Algerie et les resultats peuvent se compter en une fraction de seconde: Les NON(a l’algerie francaise) seront du nombre ZERO. Donc pas besoin de compter les Ouis. Je ne suis ni Musulman ni menteur.

  2. Encore une sans cervelle qui n’a pas compris que la fille du sinistre LP a tout fait pour gommer le passé de cette bande de criminels. Il est vrai que la guerre d’Algérie n’a pas de significations précises pour les générations actuelles en France. C’est d’ailleurs là toute la tragédie de ces élections que macron a déclenchées. Ce qui permet d’éviter à son parti et donc à lui même de prendre en charge la douloureuse situation économique dans laquelle se trouve la France à cause de ses erreurs économiques. Logiquement il n’y avait aucune raison de dissoudre l’Assemblée.

  3. Le leader de ce parti raciste et xénophobe Jordan Bardella est l’arrière petit fils d’un émigré algérien originaire de Kabylie Mohand Séghir Mada né en 1903 à Guendouze(W. de Béjaïa) et décédé en 1974 à Paris. Bardella est lui-même d’origine italienne.Le ver est dans le fruit et il ne faut s’étonner de rien de nos jours.

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

ARTICLES SIMILAIRES

Les plus lus

Les derniers articles

Commentaires récents