12 juin 2024
spot_img
AccueilA la uneLigue arabe : Tebboune sèche le sommet de Djeddah !

Ligue arabe : Tebboune sèche le sommet de Djeddah !

Abdelmadjid Tebboune sera absent au Sommet de la Ligue arabe qui s’ouvre ce vendredi 19 mai, a Djeddah. Il a chargé le premier ministre, Aïmene Benabderrahmane de le représenter, selon le communiqué de la présidence de la République publié dans la soirée de ce jeudi.

« Le président de la République, M. Abdelmadjid Tebboune, a chargé le Premier ministre, M. Aïmene Benabderrahmane, de le représenter aux travaux de la 32e session ordinaire du Conseil de la Ligue arabe au niveau du Sommet, prévue demain 19 mai à Djeddah au Royaume d’Arabie saoudite, pays frère », lit-on dans le communiqué rendu public dans la soirée de jeudi. Soit moins de 24h avant le début de ce raout arabe.

L’absence de Tebboune en tant que président sortant du Sommet de la Ligue arabe peut paraître inattendue, cependant, elle peut s’expliquer par le principe de réciprocité.

En effet, ni le roi Salmane ni son fils, Mohamed Ben Salmane, alias MBS n’ont jugé utile de se déplacer à Alger, en novembre dernier, préférant se faire représenter par leur ministre des Affaires étrangères, à la 31e réunion ordinaire des chefs d’États arabes.

- Advertisement -

L’on se souvient même que le prince héritier du royaume d’Arabie saoudite qui était formellement invité, au même titre que son père le roi Salmane, comme le veut l’usage,  par une lettre remise en main propre par un envoyé spécial de Tebboune s’était fait pâle pour ne pas faire le déplacement d’Alger. Ben Salmane avait invoque, dans un communiqué officiel, une  otite à l’oreille qui l’empêchait de prendre l’avion. Le prince héritier avait aussi annulé une visite officielle qui devait avoir lieu en juillet dernier !

Mohamed Ben Salmane sèche le sommet arabe d’Alger

Un motif qui paraissait saugrenue, aux yeux de beaucoup d’observateurs avait provoqué un emballement médiatique  et des questionnements quant à la volonté de Djeddah de faire avorter le Sommet d’Alger.

Le souverain et le prince saoudiens ont fait partie de la liste des absents, avec le roi Mohammed VI du Maroc, le roi de Jordanie Abdallah II, le président libanais, le président émirati Mohammed Ben Zayed et quasiment tous les autres souverains du Golfe, à l’exception de l’émir du Qatar. C’est pour dire qu’ils avaient tous tourné le dos à Alger.

L’initiative des Saoudiens d’organiser des réunions de haut niveau, l’une à Djaddah et l’autre à Amman, il y a un mois, pour discuter du retour de la Syrie dans le giron de la Ligue arabe, sans y inviter l’Algérie peut être l’autre raison qui aurait pu pousser Tebboune à prendre ombrage au point de sécher le Sommet de Djeddah.

Mercredi dernier, Ahmed Attaf, a pris part, comme le veut la tradition protocolaire, à la réunion préparatoire de la réunion des chefs d’Etats arabes.

Tebboune devait prendre la parole en tant que président sortant du Sommet de la Ligue arabe  au même titre que le secrétaire général de la dite organisation. Un moment protocolaire au cours duquel MBS devait prendre officiellement le relais de la présidence du sommet jusqu’à  la prochaine session.

Cependant, il y a un hic quand même dans cette affaire qu’on veut nous presenter comme un acte de réciprocité. Tebboune a tout de même séché tous les grands sommets internationaux : l’AG de l’ONU, le sommet Afrique-Chine, le sommet Afrique- Union européenne..

A croire que le locataire d’El Mouradia est sous ISTN, comme les milliers d’activistes du mouvement de dissidence populaire !

Samia Naït Iqbal

9 Commentaires

  1. l absence du président Tebboune est une décision qui s inscrit dans la constante politique extérieure de l Algérie qui repose sur la réciprocité.

    MBS avait boycotté le sommet d Alger et a exclu l Algérie de la réunion préparatoire des ministres des affaires étrangères.

    pour le journal le matin, c est une surprise, pour l écrasante majorité des algériens, c est une décision logique qui honore l Algérie.

    l invitation qui plus est, de la Marionnette americano sioniste zelinski, n est pas de nature à contribuer à la réussite de ce sommet.

    • Quelle horreur que cette fierté algérienne qui dure depuis 63 ans.
      La fierté de l’Algérie avec d’autres pays se résume en une relation de belles-filles (réciprocité). C’est la raison pour laquelle ce pays, s’il en est un, à un grand pétoire.

    • Un coup de maître diplomatique des arabes contre les arabes de seconde zone.
      Le seul baroud d’honneur qui vous reste c’est de quitter ce machin ,cette ligue raciste dont les nord africains sont exclus de facto.
      A vous les arabophones algériens de défendre votre honneur et de choisir votre camp et participer à constituer une ligue nord africaine des peuples pour contrer cette institution sans valeurs ajoutées.

  2. La ligue des arabes; mais elle sert à quoi et à qui ? Peut-on citer un fait « d’arme » significatif depuis sa création ? un rôle majeur sur la scène internationale ? une influence quelconque à travers le monde si ce n’est l’étalage de leurs pétrodollars ? Tous des lâches qui ne cessent de se bouffer, de se planter des coûteaux dans le dos, entre eux et s’attaquer aux plus faibles (Yémèn), puisque leur seul fait qui relève de la haute trahison est le lâchage de la Palestine et des palestiniens ! il est à inscrire sur le marbre ! Enfin : je ne peux me considérer comme « arabe » pour être algérien ensuite ! c’est une véritable insulte administrée à nos aînés, à nos valeurs, à ces femmes et hommes tombés sur le champ d’honneur pour la libération de notre pays, que nos dirigeants se laissent ainsi piétiner, influencer finissant par tomber sous le giron des monarchies du Golf inféodées aux puissances occidentales. La seule chose qu’ils ont su transmettre aux algériens c’est leurs us et coutumes en déboussolant complètement la nature même de notre pays qu’ils veulent coûte que coûte l’arrimer aux leurs et nous faire oublier notre propre culture ancestrale – trop occidentalisée qu’ils disent – ! Que Tebboune sur le plan politique vienne à rendre la monnaie de la pièce à ces monarchies décadentes : à bien réfléchir, ce n’est pas une si mauvaise chose. Est-il capable de revoyer leur burka, leur nikab, leur djilbeb, leur gandoura, leurs feuilletons, leurs musiques à l’envoyeur ? Même nos pâtisseries ne se disent algériennes, on dit désormait : pâtisseries orientales – Incroyable et inconcevable. A t-il le courage de s’inscrire enfin dans la modernité et la démocratie ?

    • Nuance messieurs dames ! L’algérie adore faire sa gymnastique habituelle: Faire des dons a tout le monde sauf au peuple. Oui chaque année ils signent des chèques pour renflouer au caire, le trésor egyptien sous couvert de la ligue arabe. Voila pourquoi il n’y a aucune cause arabe sur laquelle les arabes doivent se pencher. Seule la nouvelle algérie a toutes les causes du monde dans son coeur. La cause arabe, la cause sahraoui, la cause palestinienne et toutes les causes des pays africains et sud américains – sauf la cause des algériens. Pendant que la issaba gesticule jour et nuit pour zaama arranger, « a sa manière », un monde arabe impossible a arranger, eux, les arabes, les vrais se marrent de ces clowns qui adorent se prendre pour plus arabes que les arabes. Comprennent ils enfin qu’ils ne pèsent pas plus d’un gramme ni sur la scène nationale ni internationale ? Le seul « poids » qu’ils ont est le poids des chèques qu’ils distribuent a gauche et a droite pour se faire halaliser aux yeux du monde. Mais le hic est qu’une fois les chèques encaissés, ils ne sont ni vus et ni connus. Et voila la nouvelle algérie de la issaba qui est vraiment nouvelle car jamais on a vu des dictateurs si acharnés contre le peuple mais super amical envers les étrangers. Inutile de mettre la liste des bénéficiaire des chèques, des fois en blanc.

  3. La décantation de qui est un pays arabe et qui ne l’est pas vraiment est en train de se faire en plein jour. Malgré que les moyens-orientaux montrent qu’ils n’ont rien de commun ni avec l’algérie nouvelle ni avec l’ancienne, certains « mechal el ma3rifa » continuent a leur coller dessus comme des orphelins perdus. Pendant qu’eux, les arabes, s’occupent de leurs affaires, de leurs interêts, de leurs investissements partout dans le monde en se fouttant royalement de ce que pourra penser l’algérie (ou ne pas penser), chez nous, la junte ne cesse d’emprisonner des innocents et de faire fuir définitivement toute personne qui pourra contribuer au développment et a la prospérité du pays. Si les frontières étaient ouvertes ils se retrouveront seuls. Toute forme d’amour pour le pays est progressivement gommée tant que des illégitimes qui ont privatisé pour leurs services, l’armée, la police, la gendarmerie et la justice squattent toujours le pouvoir.
    Pour ce qui est de la ligue kharabe, on se souvient combien de messagers urgents tebboune a envoyé pour supplier les arabes – les vrais – a venir contribuer au « succès » de son sommet – comme si le pays et son peuple auront 1 gramme de bénéfice si les arabes s’entendent ou ne s’entendent pas  » Alors chiche dites nous si le pays a bénéficié de quoi que ce soit venant des arabes depuis 60 ans ! A méditer: La syrie soutenue bec et ongles par l’algérie n’est pas venue au sommet d’alger mais assad est parti quand même rejoindre ses frangins a riyadh. Comment les khorotos arabistes rejetés pourtant par leurs frerrots réagiront-ils ? Comment les « m’chatak el ma3rifa » qui offrent des chèques en centaines de millions de dollars pour qu’on leur rende visite afin de les halaliser aux yeux des autres – pas des algériens – se sentiront ils ? Comprennent ils qu’ils sont rejetés partout ? Je le doute car pour comprendre il faudrait d’abord savoir comment réfléchir…

  4. Qu’il sèche ou pas sèche ! Il sait qu’il n’est pas le bienvenu et que tout le monde l’ignore. La preuve pendant qu’ils sont zaama a la tete du khorotisme arabe, les saoudiens font ce qu’ils veulent sans jamais le consulter. Que leur reste il pour comprendre ? Difficile de joindre deux lignes on dirait.

  5. La ligue Arabe, ce Machin dirait le Général…
    L’Algérie n’a rien à gagner à suivre « ces loqueteux » de pays sous développés. Le minimum doit être assuré pour y être, se regarder en chiens de faïence. Il n’y a rien à attendre de ces pays. Il faut se recentrer sur soi et bosser dur pour s’en sortir, là est le véritable enjeu…L’autre avait dit dans une langue qui ne m’est pas chère du tout : Yes we can ! Allons-y et qui nous aime nous suive, j’ajouterai.

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

ARTICLES SIMILAIRES

Les plus lus

Les derniers articles

Commentaires récents