19 juin 2024
spot_img
AccueilA la uneMandat d'arrêt international contre Benyamin Netanyahu

Mandat d’arrêt international contre Benyamin Netanyahu

Le procureur de la Cour pénale internationale (CPI) annonce ce lundi lancer des mandats d’arrêt contre Benjamin Netanyahu et Yoav Gallant pour crime de guerre et crime contre l’humanité à Gaza.

Le procureur de la Cour pénale internationale (CPI) a déclaré lundi 20 mai avoir demandé un mandat d’arrêt contre le Premier ministre israélien Benyamin Netanyahu pour des crimes de guerre et crimes contre l’humanité présumés commis dans la bande de Gaza. Le ministre de la Défense d’Israël, Yoav Gallant, ainsi que trois dirigeants du Hamas sont également dans le viseur de la CPI.

« Mon Bureau soutient que les preuves que nous avons recueillies, y compris des entretiens menés auprès de victimes et de témoins directs des faits, des documents audio et vidéo authentifiés, des images satellite et des déclarations faites par des membres du groupe qui aurait commis ces crimes, démontrent qu’Israël a délibérément, systématiquement et continuellement privé la population civile de l’ensemble du territoire de Gaza de moyens de subsistance indispensables à sa survie », annonce le procureur.

Et poursuit sa déclaration : « Cela s’est traduit par l’imposition d’un siège complet à Gaza en interdisant totalement l’accès aux trois points de passage de la frontière de Rafah, Kerem Shalom et Erez à partir du 8 octobre 2023 pour des périodes prolongées puis en limitant arbitrairement l’acheminement de fournitures essentielles – telles que la nourriture et les médicaments – par les points de passage après la réouverture de ces derniers ».

Il ajoute : « La fermeture des canalisations d’eau reliant Israël à Gaza — la principale source d’approvisionnement en eau potable de la population gazaouie — pendant une période prolongée à partir du 9 octobre 2023 et les coupures de l’approvisionnement en électricité et les entraves à cet approvisionnement à partir du 8 octobre 2023 au moins jusqu’à aujourd’hui s’inscrivent dans le prolongement du siège ».

- Advertisement -

« Sur la base des éléments de preuve recueillis et examinés par mon bureau, j’ai des motifs raisonnables de croire que Benyamin Netanyahu, le Premier Ministre d’Israël, et Yoav Gallant, le ministre de la Défense d’Israël, portent la responsabilité pénale de crimes de guerre et crimes contre humanité commis sur le territoire de l’État de Palestine (dans la bande de Gaza) à partir du 8 octobre 2023 au moins », a déclaré dans un communiqué la CPI, qui siège à La Haye.

Parmi les crimes présumés reprochés, il liste le « fait d’affamer délibérément des civils comme méthode de guerre », « de diriger intentionnellement des attaques contre la population civile » ou encore « l’homicide intentionnel ».

« Les requêtes présentées aujourd’hui sont l’aboutissement d’une enquête menée par mon Bureau en toute indépendance et en toute impartialité. Compte tenu de notre obligation d’enquêter tant à charge qu’à décharge, nous avons travaillé méticuleusement pour faire la part des choses entre les allégations et les faits et pour présenter nos conclusions de manière équilibrée en nous fondant sur les éléments de preuve soumis à la Chambre préliminaire », lit-on encore dans le même communiqué.

« En guise de précaution supplémentaire, j’ai également décidé de recueillir des avis d’experts; c’est à ce titre que j’ai réuni un groupe impartial d’experts en droit international que je remercie d’avoir accepté de participer à l’examen des preuves et à l’analyse juridique en lien avec ces requêtes aux fins de la délivrance de mandats d’arrêt », souligne la même source.

Puis d’annoncer que « les juges indépendants de la CPI devront déterminer si les conditions sont réunies pour délivrer des mandats d’arrêt, précise Karim Khan.

Trois dirigeants du Hamas sont également concernés par la requête : Ismail Haniyeh (chef du bureau politique du Hamas), Mohammed Diab Ibrahim Al-Masri, plus connu sous le nom de Mohammed Deif, commandant des Brigades Al-Qassam, la branche armée du Hamas et Yahya Sinwar (chef du Hamas dans la bande de Gaza).

Les accusations portées contre les dirigeants du Hamas incluent « l’extermination », « le viol et d’autres formes de violence sexuelle » et « la prise d’otages en tant que crime de guerre ».

L.M/Rfi

4 Commentaires

  1. Je ne suis ni Jouif ni Pro ou Anti – Israelien, mais je vous dis ceci: Une verite’ ampute’e est un GROSSIER MENSONGE!
    Pour commencer, il n’y a aucun MANDAT d’emis, mais des requetes (DEMANDES) pour de tels Mandats – en PREMIER ceux CONTRE les Chefs du HAMAS !

    Vous semblez oublier ou ignorer que les operations en question sont UNE RIPOSTE LEGALE. ECCESSIVE Certes, mais demeure LEGALE. Par contre les chefs du Hamas, meme s’ils ont le Droit de se battre contre une force d’occupation, leurs cibles ont ete’ des CIVILS et ils sont coupables de ca.

    Pour ceux qui font un parallele avec le FLN 54-62, vous vous trompez completement – Les Francais en Algerie ont participe’ a l’invasion de terres qui n’ont JAMAIS ETE’ leurs. Le cas Israelo-Palestinien est sujet a etude !

    • Plus mensonge que vérité
      Hkiha el bibine.
      Je suis plus proche d un séfarade que d un palestinien
      Néanmoins je ne peux pas admettre le comportement d Israël
      Tuer des civiles est un acte criminel et relève du CPI.
      Obliger les habitants de gaza de quitter gaza (ils ne sont pas autorisés à revenir chez eux) c’est de la déportation.
      Emprisonner des palestiniens juste parcequ’ils sont palestiniens c est dû rapt et c est dû terrorisme.
      Quand on défend son pays (territoire) c’est un act révolutionnaire
      Je suis pour deux états avec Jérusalem zone universelle appartenant à toutes les religions monothéistes

      • Ce n’est pas la tuerie, la coupabilite’ ou l’innocence, ou des faits des uns et des autres que je remets en cause – mais la transparence dans vos annonces – annonce tronque’e. L’annonce du Procureur est TROMQUE’E ICI. Quand a etre proche des uns ou des autres – c’est tres bizarre, des lors qu’ils sont freres au meme endroit.

  2. Ou sont les mandats pour la tuerie de 2001 et les multiples assauts des forces terroristes Algeriennes contre les Kabyles, sur une BASE d’ETHNICITE’ ??? c.a.d. LE NETTOYAGE ETHNIQUE et le projet ZERO-KABYLES.

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

ARTICLES SIMILAIRES

Les plus lus

Les derniers articles

Commentaires récents