19 juin 2024
spot_img
AccueilA la uneManœuvres militaires de l'ANP à la frontière avec le Mali

Manœuvres militaires de l’ANP à la frontière avec le Mali

Anp

L’armée algérienne a mené mardi 27 février un «exercice tactique » de grande ampleur à la frontière avec le Mali. Il a été supervisé par le chef d’état-major de l’armée nationale en personne, le Général Saïd Chanegriha.

Cet exercice, qui intervient dans un contexte de fortes tensions avec le pays voisin, a aussi valeur de message adressé aux autorités maliennes de transition.

L’exercice s’est déroulé dans le secteur de Bordj Badji Mokhtar, une zone désertique traversée par un massif montagneux qui a donné son nom à la simulation : « Tempête du Hoggar 2024 ».

Les militaires ont mené, selon les détails fournis par le ministère algérien de la Défense, des actions de combat à balles réelles, une opération de débarquement aérien menée par des forces spéciales héliportées, ou encore une opération de parachutage « dans la profondeur des défenses (…) d’un ennemi non-conventionnel ».

- Advertisement -

À quelques kilomètres, de l’autre côté de la frontière malienne, le Jnim (Groupe de soutien à l’Islam et aux musulmans) lié à al-Qaïda est particulièrement actif. Ce groupe terroriste a mené de nombreuses attaques particulièrement meurtrières contre l’armée malienne et la population de l’Azawad.

« Démonstration de force »

Mais il n’y a pas que les jihadistes qui inquiètent l’Algérie. Ces derniers mois, l’armée malienne et ses supplétifs du groupe russe Wagner mènent aussi des actions régulières à la frontière algérienne, y compris, récemment, des tirs de drones, dans le cadre d’opérations dites « antiterroristes ».

Cet exercice constitue-t-il une forme de mise en garde ? « C’est une démonstration de force », répond un chercheur ayant requis l’anonymat. Selon ce spécialiste des questions de défense, l’ampleur et la médiatisation de cet exercice ne sont « pas habituels ». « Lorsque l’armée fait cela, c’est pour adresser un message, analyse encore cet expert, on l’a vu par le passé avec la Libye. C’est une manière de dire au Mali : « on est là et on est forts« . »

« Relations tendues »

La presse algérienne, qui a largement relayé cet exercice, n’a d’ailleurs pas manqué de rappeler les « relations tendues » qu’entretiennent actuellement Alger et Bamako. Fin janvier, les autorités maliennes de transition ont accusé l’Algérie « d’actes inamicaux », d’« hostilité » et d’« ingérence ». C’était lors de l’annonce mettant officiellement fin à l’accord de paix conclu en 2015 avec les rebelles du Nord, sous l’égide de l’Algérie.

Les autorités maliennes de transition ont récemment été très irritées des séjours à Alger de représentants de ces groupes armés rebelles ou encore de l’imam malien Mahmoud Dicko, devenu une figure de l’opposition aux colonels qui ont pris le pouvoir à Bamako. « L’Algérie essaie de reprendre contact avec le Mali, poursuit le même chercheur, donc ce n’est pas un acte d’hostilité, mais ce n’est pas anodin : c’est à mi-chemin. »

Avec RFI

 

4 Commentaires

  1. Le triangle de Bermuda – Imams, colonels et Voraces Multinationales. Toujours et encore…
    Voici une histoire reelle, qui s’est passe’e en Syrie:

    Un groupe detache’ Americain qui combat l’etat islamique en Syrie s’est fait attaque’ par wagner qui operait dans la region. Deguats: 3 soldats Americains. Le chef de base Americaine appele son homologue Russe pour lui demander de retirer l’unite’. Le Russe repond qu’il n’avait personne(pas de russes) dans la zone mentionne’e. OK, malenttendu alors.
    12 heures plutard, il le rappele.

    « Allo camarade Ruska, je te tenais a vous faire part et vous confirmer que nous avons examiner le secteur que je vous ai mentionne’, et qu’en effet, il n’y a PAS LE MOINDRE RUSSE VIVANT. »

    En effet, les forces Americaines ont mene’ une attaque totale sur le secteur ou operait, effectivement Mme Wagner. Il n’en restait plus que des cendres.

  2. « … Mais il n’y a pas que les jihadistes qui inquiètent l’Algérie.  »
    _ Et la reception d’Imams a Alger constitue quoi exactement? Des politiques? S’ils ne peuvent detruire le Mali, alors ils le pourissent de l’interieur. Cela cause un prejudice grave a tout le continent.

  3. Cette action béliqueuse est contre productive, l’arrogance et l’ignorance vont de pair avec les criminels au pouvoir Algérien. Un régime mafieux sans aucune diplomatie, ni vision, ni stratégie géostratégique, politique, économique etc…c’est comme un camion bourré d’exposifs qui écrase tout sur son passage en allant droit dans le mur.
    Le Mali dénonce des réalités, comme l’ingérence en voulant imposé son plan de paix, hostile en invitant le bras politique de l’islamisme, d’actes inamicaux comme cet démonstration militaire. Ce régime oublie qu’en s’adressant au Mali  » on est là on est forts  » c’est au moins 3 pays Africains qu’il se met sur le dos, si on ajoute la dernière Chengrillade en date avec le Congo, c’est bientôt toute l’Afrique.
    Le grand perdant dans tout ça, c’est l’Algérie et le peuple Algérien qui déjà sont détruits de l’intérieur, ils le seront aussi de l’extérieur car il est plus facile de détruire des liens que de les construire sur la base du respect et de l’intérêt mutuel.

  4. Le Mali et toute la region du Sahel n’a d’interet que les minerais rares qui s’y trouvent, et pour les livrer pas cher et aux camrades russes ou chinoix, a bon-bas prix, il y faut des regimes totalitaires. C’est la course au premier bon de la bourse CORRUPTION – ce que font doucement les gouvernements civils qui s’y trouvaient. Ou les militaires Maliens ont-ils appris la lecon? Les jamahiriyas al-khouroutias biensur, c.a.d. gadafia et boukharoubia – forme’s par les roussias. Quand aux interets des Algeriens, il faut l’oublier pour 2 raisons: 1. Celui de la Uma prend precedance et, 2. ils meritent ce qu’ils prennent. Ils semblent bien aimer le hlib, batata, la khobza(bientot a gogo), et al hamdu lila… Pour desert, salam alikum !
    Tant que ce regime(clique qui gouverne et non l’Etat Algerien qu’ils ont emprisonne’) est au pouvoir et impose une religion et langue ETRANGERES comme nationales et officielles – RIEN NE CHANGERA. Les Algeriens passeront leurs miseres a leurs enfants, C tout ! Et le khorti changriha est alle’ faire la chaine chez les Saouds esperant une audience MBS…
    Ce MBS, lui a deja securise’ le khobz aux Saoudiens, aupres des Russes et mieux encore, GRATOS, car les Saoudiens n’ont plus besoin de vendre leur petrole, ils vendent le petrole et gaz Russe et c’est avec ces revenus qu’ils payent le ble’.

    Pour vous dire, Comment peut-on connaitre/identifier ses interets quand on nie sa propres identite’ ?</b/

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

ARTICLES SIMILAIRES

Les plus lus

Les derniers articles

Commentaires récents