22 juillet 2024
spot_img
Accueil360°Manque d'eau : manifestations dans la région de Tiaret

Manque d’eau : manifestations dans la région de Tiaret

Des manifestations et blocages de routes ont eu lieu dimanche et lundi, dans la région de Tiaret en Algérie, pour protester contre une grave pénurie d’eau potable, un problème que le président Abdelmadjid Tebboune avait promis de résoudre avant la fête musulmane de l’Aïd al-Adha.

Selon plusieurs comptes sur les réseaux sociaux, « de nouvelles manifestations et des routes ont été bloquées » à Tiaret, à 280 km au sud-ouest d’Alger, dès le début de la fête du sacrifice, marquée par une grande consommation d’eau.

Des images sur ces comptes montrent au moins deux routes bloquées par des pierres et des barricades improvisées entre Tiaret et les villes voisines de Frenda et Boucheguif. Aucun média public ni privé n’en a fait état.

Pourtant, il y a 15 jours, le ministre de l’Intérieur, des Collectivités locales et de l’Aménagement du territoire, Brahim Merad, avait assuré  que «la situation de l’alimentation en eau potable au chef-lieu de la wilaya sera améliorée dans deux semaines, soit à l’Aïd El Adha, à la faveur des mesures pratiques qui seront prises». Comme toutes les promesses du gouvernement, celle du ministre de l’Intérieur est vite oubliée. Sans doute, il croyait que les habitants de cette wilaya ont la mémoire courte. Ce n’est pas le cas.

Promesses vaines 

« Vos promesses aux habitants de Tiaret ont été vaines, dès le premier jour de l’aïd, plusieurs zones sont sans eau », a protesté un internaute sur la page de la Compagnie algérienne des eaux.

- Advertisement -

A environ 40 km de Tiaret, à Rahouia, des images d’internautes ont montré lundi un rassemblement de citoyens qui « ont empêché le préfet de quitter le siège du district tant qu’il n’écoutait pas leurs préoccupations ».

Depuis mai, les cours d’eau de cette région semi-désertique et le barrage de Bakhedda, seule source d’approvisionnement de la zone, sont à sec. Début juin, de premières manifestations avec des pneus brûlés et barrages routiers ont eu lieu près de Tiaret, selon des images sur les réseaux sociaux.

Face à ces protestations inattendues intervenant au début de la campagne pour la présidentielle anticipée du 7 septembre, le président Tebboune a convoqué le 2 juin un conseil des ministres et ordonné aux « ministres de l’Intérieur et des Ressources hydrauliques d’élaborer un programme urgent et exceptionnel » dans les 48 heures.

Le lendemain, les deux ministres Brahim Merad et Taha Derbal se sont rendus à Tiaret et ont présenté un plan pour résoudre le problème « avant l’Aïd al-Adha ».

Vendredi, M. Derbal est retourné à Tiaret pour la mise en service d’un système d’approvisionnement de la ville à partir de puits forés et raccordés au réseau en deux semaines. Cela a apparemment résolu le problème en centre ville mais pas dans d’autres quartiers, selon les déclarations d’internautes sur la page « Eau algérienne ».

Depuis l’installation de Tebboune en décembre 2019 à la presidence, après la démission de son prédécesseur Abdelaziz Bouteflika, chassé par le mouvement pro-démocratie du Hirak, les manifestations sont très rares en Algérie. Une terrible répression s’est abattue sur la société. Le régime a imposé un climat de terreur pour faire oublier les millions de manifestants qui sortaient dans les rues pour exiger un changement de gouvernance et des hommes ala tête de l’Etat.

Le président n’a pas encore dit s’il sera candidat à un nouveau mandat début septembre mais il est très présent dans les médias, inaugurant des chantiers en Algérie ou participant à des sommets comme celui du G7 en Italie ces derniers jours.

Yacine K/ AFP

3 Commentaires

  1. Le Merad a foire’ quelques puits, pour indiquer ou se trouvait l’eau – c.a.d. sous leurs pieds, ils n’avaient qu’a creuser !!!
    L’education est gratuite et est essentiellement centre’ sur le forrage. Tout le monde apprend a piocher du fronc. Ils n’ont qu’a taper dur, ou faire comme tebboune – creuser du nez !!!
    Plus serieusement, c’est comme ca qu’arrivent les democraties et s’imposent. Pas les populations qui l’imposeraient au regime, MAIS l’INVERSE, exactement. Ainsi va la Gloire des vaincus. D’ou la question de qu’est-ce que c’est que la Democratie, sinon DU NEGOCE, des gens avec eux-meme, c.a.d. confronter la cause primaire qui les oblige a parler et agir c.a.d. leur 3eme pied et le sac en dessus(stomach), C’est la que la 1ere negotiation s’effectue. Une fois celle-la conclue et les PRIORITE’s dans leurs vie(chacun la sienne) sont etablies, commencent les negotiations entre aux regrou[e’s. C’est la que la magie de la gouvernance se revele, il n’y a plus le moindre chat volontaire a la gouvernance.!!!
    Voila comment seront-ils contraints de choisir eux-meme une gouvernance et surtout DE LA SURVEILLER !!!
    Ca pourrait pourtant plus vite et mieux-meme, s’ils forceaient leur chefs de partis a NEGOTIER IMPOSER UNE COMPETANCE. Pas besoin de competance certaine, mais au moins quelqu’un qui essayerait pour sauver sa tete, c.a.d. pour ne pas se retrouver a changer de Nom c.a.d. s’appeler Ouyahia et Co.

  2. Pourquoi manifester ? Yakhi la nouvelle algérie vous a asseche la mer méditerranée, n’est ce pas ? Il a meme acheté des Canadairs pour vous aider a rotir. Continuez a croire aux contes de fees et juste plantez vous devant votre ammikoume et tout ira bien. Vous n’avez pas encore compris le sens de la nouvelle algérie ? C’est tout cela, la souffrance, la prison ou l’exile. Mazal L’khir arezdhath.

  3. Ils n’ont qu’à faire la salât el istiqua, et le problème sera vite réglé !
    Ce n’est que le début, mais c’est pas grave 3amhoum teboune et djedhoum chengriha vont régler le problème en deux temps,trois mouvements.

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

ARTICLES SIMILAIRES

Les plus lus

Les derniers articles

Commentaires récents