24 avril 2024
spot_img
AccueilIdéeNon M. Boukrouh, les Algériens ne se battront (plus) jamais entre eux !

Non M. Boukrouh, les Algériens ne se battront (plus) jamais entre eux !

DEBAT

Non M. Boukrouh, les Algériens ne se battront (plus) jamais entre eux !

Décidément nos politiciens font preuve d’une impatience bizarre en versant dans toutes sortes de prédictions quant à l’avenir du Hirak, en plus de s’arroger la posture de chef de file.

Ainsi donc, notre monsieur soleil, expert es-chiromancie, prévoit que si les élections législatives sont organisées, les algériens finiront par se battre entre eux, les pro-Hirak ne manquant pas l’occasion de traiter ceux qui votent de Harkis et donc de les pourchasser comme on a pourchassé ceux qui s’étaient rangés du côté des roumis ! 

C’est une insulte proférée à l’endroit de la lucidité de tous ces jeunes qui sortent chaque vendredi pour faire montre d’un esprit inventif, de slogans nouveaux et d’une fraternité à toute épreuve que de laisser entendre cela. Et même si Tizi-Ouzou est toujours montrée du doigt du fait de son zéro pour cent de taux de participation à toutes les élections organisées par ce pouvoir de malfrats, rien ne prouve que les autres wilayas ne suivront pas l’exemple, la prochaine fois. La recette du diviser pour régner a toujours fonctionné, mais pas cette fois-ci !

Quand bien même quelques brebis galeuses acquises corps et âmes au pouvoir et à ses manigances se prêteront à au jeu malsain du scrutin, il ne faut pas perdre de vue que ceux qui gravitent autour des FLiN-tox, et dont la subsistance dépend de ce même pouvoir, se comptent en millions. Comme par le passé, ils ne manqueront aucun scrutin dans un futur proche ou lointain. Petit rappel des chiffres :

- Advertisement -

Qui a voté jusqu’ici en Algérie pour nous fourguer des Bouteflika et des Tebboune comme présidents et des Tliba comme députés ?

– 400.000 soldats, ayant prêté serment de fidélité,

– 250.000 policiers, grassement rémunérés,

– 150.000 gendarmes, en permanence alertés pour dompter notre insoumise amazighité.

Si l’on rajoute à ces chiffres, ne serait-ce qu’une épouse en soutien fidèle à son petit mari et la petite khobza assurée, cela fait déjà, à la louche, 1.5M de votants pour ces garde-du-corps du palais. Sans compter les enfants en âge de voter.

Rajoutons à ces nombres, environ 1M (soit 2M, épouses comprises) d’indéfectibles civils acquis corps et âme, toutes sortes de privilèges oblige, à la « casa famiglia » des militaro-FLiN-tox.

Au total, ce sont donc ces 3.5M à 4M de fidèles au système qui ont toujours été au rendez-vous pour piloter, à leur bon vouloir, le destin du pays et de ses citoyens ! 

Avec ces décomptes, le pouvoir est déjà assuré d’un taux de participation qui avoisine les 10% à l’échelle nationale ! Ils s’en accommodera, comme toujours. Les élections précédentes n’ont jamais dépassé ce taux de 10 % !

Les jeunes du Hirak se doivent d’avoir ces chiffres à l’esprit pour ne pas se laisser entrainer dans quelconque aventure de véhémence ! 

Le Hirak marche et revendique la liberté pour tous les Algériens kachouch machouch (enfants et chatons compris), comme on dit chez nous, y compris ceux qui se laissent obnubiler par toutes sortes de privilèges. Et, après tout, qui pourrait se permettre de mettre en danger sa carrière si sa pitance en dépend, en n’allant pas voter ? Le pouvoir a bien compris telle équation. Il en use, il en abuse !

La violence ça suffit ! 

Et, il nous appartient, nous les aînés, de mettre en garde les jeunes du Hirak au lieu de les exciter par des envolées explicites et insensées !

De toutes façons, le Hirak est libre, et nul ne peut prétendre lui donner quelconque leçon de comportement !

Auteur
Kacem Madani

 




LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

ARTICLES SIMILAIRES

Les plus lus

Les derniers articles

Commentaires récents