3 février 2023
spot_img
AccueilCommuniquéTribunal de Tizi Ouzou : réquisition confirmée contre 14 détenus d’opinion

Tribunal de Tizi Ouzou : réquisition confirmée contre 14 détenus d’opinion

Détenus d'opinion

Le parquet près la cour de Tizi-Ouzou a requis aujourd’hui, 28 novembre 2022, la confirmation de la peine prononcée en première instance par le tribunal de Draa El Mizan, wilaya de Tizi Ouzou, à l’encontre de Menad Medjedoub, Yacine Saidi, Rafik Taakilt, Djilali Zeghdoud, Saidi Yacine, Athmane Isaac, Rafik Taakilt, Achour Serour, Kaci Medjedoub, Ahcene Serour, Yacine Zahir, Akli Rafik, Yazid Zeghdoud et de Moussa Sayad.

Le verdict est attendu pour le 05 décembre 2022. Ces jeunes détenus d’opinion sont poursuivis dans le cadre de l’affaire des élections locales entachées d’ailleurs d’un très fort taux d’abstention en Kabylie.

Ce procès en appel devant la cour de Tizi-Ouzou a été renvoyé une première fois le 14 novembre 2022. Ils étaient condamné comme suit en première instance au tribunal de Draa El Mizan, wilaya de Tizi Ouzou :

Le verdict dans le procès de Menad Medjedoub, Yacine Saidi, Rafik Taakilt, Djilali Zeghdoud, Saidi Yacine, Athmane Isaac, Rafik Taakilt, Achour Serour, Kaci Medjedoub, Ahcene Serour, Yacine Zahir, Akli Rafik, Yazid Zeghdoud, Moussa Sayad » qui a eu lieu le 7 mars 2022 alors qu’il était initialement programmé pour le 21 février 2022 après le renvoi du 17 janvier 2022 au tribunal de Draa El Mizan est tombé le 4 avril. Condamnation à 18 mois de prison ferme assorti d’une amende de 50 000 Da pour Medjedoub Menad, Athmane issac, Medjedoub Kaci, Akli Rafik, Taakilt Rafik pour entrave au bon déroulement de l’élection et destruction des biens publics, ajoute le communiqué du CNLD.

- Advertisement -

Condamnation à 18 mois de prison ferme assorti d’une amende de 50 000 Da pour Yacine Saidi, Ahcene Serour, Yazid Zeghdoud, Zahir Yacine, Moussa Sayad pour entrave au bon déroulement de l’élection. La relaxe a été prononcée pour Djilali Zeghdoud et Achour Serour.

Le parquet avait requis 3 ans de prison ferme assorti d’une amende (procès du 7 Mars 2022).

Ils sont accusés de destruction des biens immobiliers d’autrui, perturbation du bon déroulement des élections dans un bureau de vote avec un plan préparé, conclut la même source.

Synthèse L.M.

ARTICLES SIMILAIRES

Les plus lus

Algérie-Maroc : non à la guerre avec nos frères !

Tout le monde connait l’une des lois fondamentales de la physique qui stipule que « deux particules élémentaires de même charge se repoussent »....

Les plus populaires

Commentaires récents