1 février 2023
spot_img
AccueilIdéeUne 3ème guerre mondiale pour bientôt ?

Une 3ème guerre mondiale pour bientôt ?

 

Russie

Décidément, les grandes puissances semblent avoir la mémoire courte, tant les dirigeants du monde donnent l’impression d’avoir oublié les ravages et les pertes humaines que les deux guerres mondiales ont provoqué.

Pour rappel, on compte 70 millions de morts pour la seconde guerre mondiale, et 10 millions pour la première. L’union soviétique à elle seule a perdu 26,6 millions d’hommes en 1939-1945.

La Russie et l’Ukraine semblent se rapprocher dangereusement d’une confrontation armée, et l’attitude belliqueuse de Vladimir Poutine, le Buster Keaton de la politique, donne l’impression de vouloir en découdre coûte que coûte !

- Advertisement -

La distance qui séparait le chef du Kremlin d’Emmanuel Macron, lors de la récente visite du président français à son homologue russe, est un signe évident du fossé qui sépare les États Unis et l’Europe d’un côté et la Russie de l’autre.

Il ne reste plus que l’envoi d’un signal fort au Kremlin, à savoir que les Etats-Unis et les Européens ne plaisantent pas avec la souveraineté de l’Ukraine, pour que les choses s’embrasent. D’autant que des milliers de soldats Russes et Ukrainiens se font face aux frontières, prêts au combat au premier signal.

Rappelons que le problème entre les deux protagonistes est lié à l’appétit expansionniste des Russes, puisque L’Ukraine a perdu le contrôle de sa frontière avec la Russie ainsi que 3 % de son territoire. Depuis lors, les incidents armés sont réguliers malgré les accords de cessez-le-feu. Moscou est accusée d’être partie prenante dans ce conflit en armant et finançant les rebelles pro-russes.

Malgré l’enchaînement des rencontres diplomatiques, les positions des belligérants semblent toujours éloignées. Et ce ne sont pas les déclarations de Poutine qui se serait dit prêt à des compromis qui sont à prendre au sérieux. D’autant que à la suite de sa rencontre avec Vladimir, M. Macron a précisé ne pas avoir obtenu d’engagement quant au retrait des troupes russes de la frontière russo-ukrainienne.

Seule consolation, la promesse de non-déploiement d’équipements sensibles. Mais comment se fier à de telles promesses quand on sait que de part e d’autre on ne se laisse pas impressionner par le frère ennemi ?

Et comme toujours, tout comme des chamailleries de cours de récréation, chacun rejette la faute sur l’autre, puisque Poutine déclare à Macron qu’il ne serait pas à l’origine de l’escalade avec son voisin. 

Ce n’est qu’une affaire de temps, les grandes puissances finiront par s’affronter pour des lopins de terre ! À cet égard, depuis la nuit des temps les hommes n’ont pas changé ! Ils se battent, commettent des génocides, guerroyant sans relâche pour s’approprier des parcelles de terrain, comme si ce petit cailloux perdu dans l’univers leur appartenait !

Reste à espérer qu’en se cherchant noise les géants de la planète n’entraîneront pas les petits pays comme l’Algérie dans leurs folies !

Kacem Madani

ARTICLES SIMILAIRES

Les plus lus

L’année 2023 débute très mal pour les deux gazoducs algériens

  Bruegel est justement un groupe de réflexion créé en 2004 mais a débuté ses activités un an plus tard sous la présidence de l’ancien...

Les plus populaires

Commentaires récents