16 juin 2024
spot_img
AccueilIdéeVincent Bolloré chez les dictateurs africains

Vincent Bolloré chez les dictateurs africains

Le Parquet national financier français (PNF) vient de requérir un procès contre le milliardaire Vincent Bolloré pour corruption.

Parmi les accusations qui justifient cette décision, l’homme d’affaires aurait  «validé le montant des dépenses » et « sciemment donné des instructions » pour un financement présumé illégal de deux chefs d’État, celui du Togo et celui de Guinée.

Juste à citer ces deux noms, je me demande pourquoi nommer cela « une corruption présumée illégale ». C’est comme si le réquisitoire du procureur de la Cour Pénale Internationale avait basé sa requête sur « une dictature criminelle présumée de Poutine ».

Il aurait donc financé illégalement les campagnes de l’élection présidentielle de Faure Gnassingbé et Alpha Condé, deux grands démocrates qui se sont soumis aux règles du suffrage universel de « leur peuple ».

Mais nous, nous avons la pudeur de respecter le droit face à ces monstres qui nous soumet à la présomption d’innocence. Ainsi, ce dont il est question dans cet article n’est pas tellement l’affaire pour laquelle il faut la respecter. Aussi stupéfiant que cela paraisse en ayant convoqué à la barre cette brochette de personnages sulfureux, il faut s’y obliger.

- Advertisement -

D’ailleurs, qu’importe la vérité, ce qui est mis en lumière est le rappel d’une histoire factuelle qui ne peut être contestée. Si Vincent Bolloré était déjà dans une situation financière enviable, les réseaux africains des plus corrompus au monde ont décuplé sa fortune.

Beaucoup ne l’apprennent pas mais il est utile d’éclairer cette vérité par la position des médias de l’empire Bolloré qui déversent vomi et horreurs tout au long de la journée.

Et comme amiral de la flotte de l’empire, la désormais célèbre chaîne CNews. Une chaîne info qui a détourné le cahier des charges de l’autorité de contrôle qui lui avait accordé le droit d’émettre sous condition d’obligations rigoureuses.

Il n’est pas faux de dire que cette chaîne est un porte-parole de tous les mouvements d’extrême droite, particulièrement du Rassemblement National (RN). Plus personne ne conteste le fait que la chaîne est un media d’opinion et non d’information continue.

Tout ce qu’il y a de plus raciste défile sur son plateau, un déversement de haine et de bêtises tant c’est excessif et caricatural. CNews ne s’embarrasse pas d’y mettre les formes et guette les faits divers, sélectionne avec délectation ceux qui concernent l’immigration et permet une résonnance considérable aux thèses fascistes.

Chroniqueurs et invités sont la caricature du discours de la peste noire, presqu’avec le salut hitlérien qui annonce chaque émission. Elle est au comble des records d’audiences dans un pays qui accorde dans les sondages plus de 30 % de voix au Rassemblement National aux élections européennes.

Eric Zemmour en son temps puis Pascal Praud étant les deux amiraux de cette armada anti musulmans, anti « nègres » et tous les « bougnouls » qu’ils stigmatisent avec férocité.

Ce sont des mots qu’ils ont la précaution de ne jamais prononcer mais ils résonnent avec tambours et trompettes. Je pense même que les éviter renforce considérablement leur sonorité.

Dans cette charrette vers l’échafaud, les « nègres » sont ceux qui nous intéressent particulièrement aujourd’hui, le lecteur l’a compris. Celui qui est à l’origine de la haine envers les « nègres », ceux qui gangrèneraient la France par leur actes criminels et de délinquance et veut les expulser est celui-là même qui s’est considérablement enrichi par ceux que l’extrême droite a toujours qualifié de « rois nègres ».

Pour cela, Vincent Bolloré n’a pas demandé leur expulsion mais les finance pour qu’ils restent gangrener l’Afrique. En fin de compte, il est cohérent, les criminels aux Africains, les milliards des Africains, dans les poches du milliardaire.

Alors, qu’importe la réalité des accusations du Parquet National Financier, cet homme est largement coupable par son parcours, inutile de se réjouir d’un procès si attendu et qui ne surprend personne.

Vincent Bolloré est déjà dans l’enfer de l’humanité, avec ses dictateurs à ses côtés, les plus corrompus au monde.

C’est vrai que la moralité chrétienne et blanche de CNews est en accord parfait avec cette histoire du milliardaire. Le plus hilarant est que ce sont les nègres de l’extrême droite qui la financent en partie.

Boumediene Sid Lakhdar

2 Commentaires

  1. juste avant de lacher ceci « Le plus hilarant est que ce sont les nègres de l’extrême droite qui la financent en partie. » – Vous dites que se sont les corrompus Africains qui payent, c.a.d. qui la finance, et puis vous concluez que c’est l’extreme droite … faut savoir ! On dirait que c’est plutot les 2 ! A piocher plus, on trouvera leur denominateur commun … C’est des MERDES que les 2 societe’s sur les 2 continents VOMISSENT… Des rejete’s.

    • Bonjour,

      Il y a méprise sur le sens mais j’aurais du être vigilant dans l’écriture.
      Il faut lire « ceux que l’extrême droite qualifie de nègres ».
      Merci pour votre remarque.
      Cordialement

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

ARTICLES SIMILAIRES

Les plus lus

La bourde de Nathalie Saint-Cricq sur France2

Nathalie Saint-Cricq fait partie de cette légion d'analystes faiseurs d’opinion qui professent pour leur clan sur les chaînes publiques. Ici c’est pendant le journal...

Les derniers articles

Commentaires récents