22 juillet 2024
spot_img
AccueilCommuniquéAppel d’actrices et acteurs du monde du livre à voter pour le...

Appel d’actrices et acteurs du monde du livre à voter pour le Nouveau Front populaire

Nous écrivons des livres, de la critique. Nous écrivons des livres de poésie, des romans, des essais, du théâtre. Nous composons de la BD. Nous publions des livres, des revues. Nous en vendons, nous en faisons la promotion, nous en étudions.

Donc, par définition, nous vivons dans un monde pluriel, nous voulons vivre dans un monde pluriel, nous le désirons : pluralité des pensées, des êtres, des groupes, des sociétés, des cultures, des récits, des subjectivités, des vies. Nous désirons ce qui rend possible et affirme cette pluralité concrète. Nous critiquons, nous contestons, nous nous opposons à ce qui la nie – ce qui en nie la réalité, la légitimité, la possibilité.

Par définition, nous nous opposons au Rassemblement national, c’est-à-dire au Front national. Le Rassemblement national est la forme actuelle, voulue « dédiabolisée », d’un parti créé par des membres du groupe fasciste Occident, et qui parmi ses fondateurs compte Pierre Bousquet, soldat de la Waffen-SS au sein de la Division Charlemagne ; Léon Gaultier, un des responsables de la Milice française (complémentaire de la Gestapo) et combattant sous l’uniforme de la Waffen-SS ; Roger Holeindre, militant fasciste et membre de l’organisation terroriste d’extrême-droite OAS. Nous connaissons cette histoire, nous ne l’oublions pas.

Le Rassemblement national est la forme actuelle d’un mouvement politique voulu, pensé, créé par des collaborateurs, des antisémites, des racistes, des individus favorables à une politique de la violence, à une politique qui assassine des millions de personnes juives, favorables à la persécution, à la dévalorisation, à la mise à mort symbolique et matérielle de ceux et celles qui ne correspondent pas à leur conception de l’humain. Nous connaissons cette histoire, nous ne l’oublions pas, nous ne faisons pas comme si le Rassemblement national était sans aucun passé.

La figure de Jordan Bardella incarne la volonté du FN/RN de faire oublier ce passé, de faire semblant de s’en démarquer : une figure lisse, vide, comme « sans Histoire ».

- Advertisement -

Le Rassemblement national a pourtant une histoire : non seulement celle qui concerne sa création sous le nom de Front national, mais aussi celle qui, dès celle-ci, définit ce parti politique qui depuis des dizaines d’années rassemble en lui et autour de lui des individus, des mouvements, des groupes et groupuscules d’extrême droite, c’est-à-dire fascistes et néonazis, français.

Si la volonté d’accéder au pouvoir et aux institutions a conduit le Front national à devenir le Rassemblement national, et même si ce dernier tend à vouloir gommer ce qu’il est historiquement, c’est pourtant la même idéologie qui est à l’œuvre dans les discours et les actes du Rassemblement national ou de la nébuleuse de mouvements et groupes qui, de façons diverses, lui sont liés : même hiérarchisation et sélection des humains et des vies humaines ; même pensée de la Nation et de la « race » ; même conception réactionnaire des groupes et des rôles sociaux ; même promotion de la violence politique, de la politique comme violence ; même racisme, même antisémitisme, même occidentalocentrisme ; etc.

Le FN/RN n’a jamais participé à un mouvement ouvrier ; le FN/RN n’a jamais voté ou agi en faveur des droits des femmes, des LGBT+, des minorités, des personnes porteuses de handicap, etc. ; le FN/RN n’a jamais soutenu un quelconque mouvement émancipateur ; le FN/RN n’a jamais agi en faveur de la justice sociale ou économique ; le FN/RN n’a jamais agi en faveur de l’écologie et des mouvements écologistes ; le FN/RN n’a jamais participé à une quelconque lutte contre l’antisémitisme et le racisme.

Au contraire, le FN/RN, à l’Assemblée, au Parlement européen, dans ses alliances politiques, dans ses discours, a toujours combattu toute forme d’émancipation ; a toujours voté contre les droits des femmes, des LGBT+, des minorités ou s’est abstenu ; a toujours voté en faveur des intérêts du patronat ou s’est abstenu ; s’est toujours allié aux régimes et mouvements politiques les plus réactionnaires, les plus répressifs, les plus promoteurs de l’inégalité et de l’injustice sociales, économiques, écologiques.

Par ses discours, ses actes, ses alliances, le FN/RN a toujours fait la promotion d’une hiérarchisation et d’une sélection des humains et des vies humaines selon des critères raciaux, nationaux, économiques, de genre.

Dans ses discours et ses actes, le FN/RN a toujours combattu la pluralité du monde, des mondes, la pluralité réelles des êtres, des modes de vie, de la pensée, et la légitimité de cette pluralité, au profit de la valorisation d’un seul type de mode de vie, d’un seul type de pensée, d’une seule version du monde – fausse, mensongère, destructrice.

Dans ses discours et ses actes, le FN/RN – que nous ne dissocions pas des groupes et groupuscules qui lui sont liés, de ses alliances – combat matériellement, politiquement, économiquement, socialement tout ce qui s’oppose à cette uniformisation fasciste de la pensée, de la société, des êtres, des existences. Le FN/RN valorise et promeut ce contre quoi par définition nous travaillons, ce que nous critiquons, ce que nous combattons, ce que nous haïssons.

En tant qu’acteurs et actrices du monde du livre, nous refusons de subir des politiques visant concrètement, matériellement, à nous détruire, à détruire ce pour quoi nous travaillons. Nous refusons une société organisée par une politique imposant un point de vue d’extrême droite sur la pensée, sur les corps, sur les institutions, sur les vies, sur le monde, sur les mondes.

Nous ne voulons pas du Rassemblement national, jamais, nulle part.

Il ne s’agit pas non plus, par contraste, de valoriser la politique d’Emmanuel Macron qui, depuis sept ans, non seulement travaille à promouvoir le Rassemblement national (comme seul interlocuteur légitime, comme fonds idéologique, comme partenaire) mais mène une politique fondée sur la violence, sur la hiérarchisation et sélection des êtres, des vies, des modes de vie, sur l’occidentalocentrisme, sur la Nation et la « race », sur la persécution et la mort d’êtres humains, sur la détestation du peuple, du bien commun, de la justice – une politique idéologiquement et pratiquement proche de celle du FN/RN. Le Rassemblement national au pouvoir produirait un empirement que Macron a lui-même permis.

Nous ne voulons pas du Rassemblement national, nous ne voulons plus de la politique d’Emmanuel Macron.

Pour ces raisons au moins, nous soutenons et voterons pour les candidats et candidates du Nouveau Front populaire lors des prochaines élections législatives de 2024. Nous considérons que ne pas voter pour le NFP et le programme qu’il porte revient à favoriser le Rassemblement national et l’alliance avec celui-ci promue par Emmanuel Macron.

Signataires : ABC’éditions ; Julien d’Abrigeon (écrivain) ; Nadine Agostini (écrivaine) ; Isabelle Alentour (poétesse) ; Léane Alestra (essayiste) ; Marie Alstadt (éditrice) ; Camille D’Arc (poète, artiste) ; Jean d’Amérique (poète) ; Anne-Claire Andersen (scénariste, poétesse) ; Amandine André (écrivaine) ; Alexis Argyroglo (libraire) ; Rebecca Armstrong (autrice) ; Justine Arnal (autrice, psychologue clinicienne) ; Linda Arzouni (traductrice) ; Selim-a Atallah Chettaoui (poète, performeure, chercheure) ; Michèle Audin (écrivaine) ; Alexis Audren (poète) ; Samuel Autexier (éditeur) ; Patrick Autréaux (écrivain) ; Fabien Aviet (éditeur, poète) ; Laurette Bahri (libraire) ; Sébastien Bailly (écrivain) ; Lisa Balavoine (autrice, enseignante) ; Marie Bardiaux-Vaïente (autrice, historienne) ; Florian Bardou (poète) ; Lucie Barette (autrice, enseignante-chercheuse) ; Rim Battal (poétesse) ; Karine Baudot (autrice, poétesse) ; Pierre Bayard (écrivain) ; Emmanuelle Bayamack-Tam (autrice) ; Al Baylac (auteur) ; Cécile Becq (autrice, dessinatrice) ; Jean-Christophe Belleveaux (poète) ; Yamina Benahmed Daho (écrivaine) ; Arno Bertina (écrivain) ; Antoine Bertrand (attaché de presse indépendant) ; Sylvain Bertrand (éditeur) ; Zoé Besmond de Senneville (autrice) ; Michèle Bitton (sociologue) ; Ewen Blain (auteur BD) ; Julien Blaine (poète) ; Éric Blanco (éditeur) ; Camille Bloomfield (autrice) ; Nelly Blumenthal (autrice, illustratrice) ; Mireille Boissel (graphiste, poétesse) ; Mélie Boltz Nasr (autrice) ; Charlotte Bonnefon (auteure) ; Éric Bonnargent (écrivain, professeur de philosophie) ; Estelle Bontempo-Porret (psychanalyste, auteure) ; Margot Bonvalet (libraire) ; Alexandre Bord (diffuseur) ; Yves Boudier (poète, critique) ; Laurence Bourgeon, éditrice ; Paul de Brancion (écrivain) ; Jacques Brémond (poète, éditeur) ; Magali Brénon (autrice, artiste) ; Héloïse Brézillon (poétesse) ; Fanny Brisson (artiste) ; Nathalie Bru (traductrice, vacataire à l’université) ; Mathieu Brunet (enseignant-chercheur) ; Dominique Bry (critique, co-rédacteur en chef du magazine Diacritik) ; Laurent Buffet (critique d’art, essayiste) ; Marcia Burnier (autrice) ; Nour Cadour (poétesse) ; Patrick Cahuzac ; Antoine Cam (éditeur) ; Isabelle Cambourakis (éditrice) ; Christine de Camy (auteure) , Emanuel Campo (poète) ; Robert Cantarella (comédien, metteur en scène, réalisateur) ; Cécile Canut (autrice) ; Marcos Caramés-Blanco (écrivain, dramaturge) ; Lénaïg Cariou (auteure) ;  Vincent Casanova (éditeur) ; Laurent Cassagnau (maître de conférences) ; Adèle Cassigneul (chercheuse) ; Alain Castan (éditeur) ; Guillaume Cayet (auteur, metteur en scène) ; Jean-Philippe Cazier (écrivain, critique, co-rédacteur en chef du magazine Diacritik) ; Dominique Cerf (artiste) ; Mélanie Cessiecq-Duprat (éditrice) ; Nadia Champesme (libraire) ; Marie-Eve Charbonnier (libraire) ; Michel Chaumet (historien) ; Judith Chavanne (poète) ;  Guillaume Chevalier (libraire) ; Carine Chichereau (traductrice) ; Mariann Chretien (militante associative, conseillère municipale) ; Sandrine Cnudde (poétesse) ; Hubert Colas (auteur, metteur en scène) ; Nathalie Constans (auteure, documentaliste) ; Marie Cosnay (autrice) ; Frédérique Cosnier (écrivaine) ; Marianne Costa (auteure, traductrice) ; Antonin Crenn (auteur) ; Alexandre Curnier (éditeur) ; Luc Dagognet (auteur) ; Grégoire Damon (poète) ; Marie-Hélène Dampérat (libraire) ; Philippe Danino (enseignant) ; Dareka Daremo (poète) ; Marie Darrieussecq (autrice) ; Séverine Daucourt (poétesse) ; Cécile De Bary (maître de conférence) ; Julia Deck (écrivaine) ; Maxime Decout (auteur, professeur d’université) ; Caroline Dejoie (artiste) ; Pierre-Aurélien Delabre (auteur) ; Chloé Delaume (écrivaine) ; Laëtitia Tantely Deleuze (doctorante en littérature) ; Agnès Desarthe (écrivaine) ; Samuel Deshayes (auteur) ; Clément Dessy (chercheur) ; Caroline Deyns (autrice) ; Gaëtan Didelot (libraire) ; Carmen Diez Salvatierra (poète) ; Lou Dimay (autrice, poétesse) ; Sophie Djigo (philosophe, autrice) ; Monique Domergue (poète) ; Sylvie Doizelet (romancière, traductrice) ; Dorsène (poète) ; Ariane Dreyfus (poète) ; Esmée Dubois (autrice) ; Lucile Dumont (chercheuse, éditrice) ; Hervé Duphot (auteur BD) ; Amélie Durand (poète) ; Guillaume Durieux (auteur) ; François Durif (artiste, écrivain) ; Vincent Edin (auteur, directeur de collection) ; éditions Le Sabot ; éditions L’extrême contemporain éditions Trouble Laurence Ermacova (poète) ; Karine Espineira (sociologue des médias, Université Côte d’Azur) ; Jean-Michel Espitallier (écrivain) ; Yann Etienne (critique) ; Xavier Evstigneeff (poète, éditeur) ; EXC (librairie) ; Claude Favre (poète) ; Azélie Fayolle (chercheuse, autrice) ; Vincent Ferré (critique, traducteur) ; Margot Ferrera (poétesse) ; Jean-Pierre Ferrini (auteur) ; Christophe Fiat (écrivain) ; Thomas Flahaut (auteur) ; Lydia Flem (écrivaine, signataire de « l’Appel à la vigilance » de 1993) ; Amélie Fleury (poétesse, enseignante) ; Gaëlle Fonlupt (poète) ; Sébastien Fontenelle (auteur) ; Frédéric Forte (poète) ; Benjamin Fouché (écrivain) ; Christophe Fourvel (écrivain) ; Pauline-Oranna Fousse (éditrice) ; Corinne François-Denève (professeure de littérature, critique de théâtre) ; Hélène Frédérick (autrice) ;
Antoine Gallardo (directeur éditorial) ; Samuel Gallet (écrivain, metteur en scène) ; Laetitia Gaudefroy Colombot (artiste, autrice) ; Hélène Gaudy (autrice) ; Hortense Gauthier (artiste, poète) ; Laure Gauthier (écrivaine) ; Albane Gellé (poétesse) ; Bernard Gerde (enseignant, co-fondateur du Clept) ; Hélène Giannecchini (autrice) ; David Giannoni (éditeur, directeur de Maison de la poésie) ; Julie Gilbert (auteure) ; Caro Giraud (poétesse) ; Liliane Giraudon (poétesse) ; Sandrine Gironde (metteure en scène) ; Jean-Marie Gleize (écrivain) ; Manon Godet (autrice) ; Mélanie Godin (éditrice) ; Alexandre Gouttard (poète) ; Sylvie Gouttebaron ; Pascale Goze (éditrice) ; Christophe Granger (historien, écrivain) ; Fabien Grolleau (auteur BD) ; Noémie Grunenwald (éditrice) ; Maël Guesdon (écrivain) ; Marie-Anaïs Guégan (chercheuse, poétesse) ; Elitza Gueorguieva (écrivaine) ; Pierre Guéry (poète, performeur, traducteur) ; Frédérique Guétat-Liviani (auteure, éditrice) ; Alain Guiraudie (écrivain, réalisateur) ; Sarah Gurcel Vermande (traductrice, comédienne)
Tania Hagemeister (graphiste, illustratrice) ; HL (autrice) ; Lancelot Hamelin (écrivain) ; Bérénice Hamidi (professeure des universités) ; Sarah B. Harnafi (artiste) ; Samuel Hayat (chercheur au CNRS) ; Dany Héricourt (auteure) ; Éric Herson-Macarel (comédien) ; Maryline Heck (enseignante-chercheuse) ; Pascale Herson-Macarel ; Alain Hobé (auteur) ; Maxime Hortense Pascal (écrivaine) ; Jacques Houssay (auteur) ; Claudine Hunault (artiste, écrivaine, psychanalyste) ; Marie Huot (poétesse) ; Monica Irimia (relation libraires) ; Camille Islert (enseignante-chercheuse, autrice) ; Nicole Jacques-Lefevre (chercheuse, écrivaine) ; Merlin Jacquet-Makowka (éditeur) ; Janine (autrice de BD) ; Philippe Joanny (écrivain) ; Maud Joiret (poétesse) ; Florence Jou (écrivaine) ; Ariane Jousse (autrice) ; Ismaël Jude (écrivain) ; Alain Jugnon (auteur) ; Michel Julliard (peintre, illustrateur) ; Cathy Jurado (poétesse) ;
Leslie Kaplan (écrivaine) ; Karima El Kharraze (autrice,dramaturge) ; Karima et Sol (éditions BLAST) ; Sarah Keryna (poète) ; Sima Khatami (réalisatrice, artiste) ;  Lina Kortobi (journaliste) ;
Souad Labbize (autrice, traductrice littéraire) ; Marie-Eve Lacasse (autrice) ; Alex Lachkar (chercheur en littérature) ; Adrien Lafille (écrivain) ; Marie-Pierre Lajot (éditrice) ; Karine Lalechère (traductrice) ; Virginie Lalucq (écrivaine) ; Baptiste Lanaspeze (auteur, éditeur) ; Marine Lanier (photographe, cinéaste, auteure) ; Emmanuel Laugier (poète, essayiste, critique) ; Benoit Laureau (éditeur) ; Martine Laval (journaliste) ; Mélanie Leblanc (poétesse) ; Cy Lecerf Maulpoix (auteur) ; Hélène Lécot (éditrice) ;  Jérémie Lefebvre (écrivain) ;   Pauline Le Gall (journaliste, autrice) ; Nina Leger (écrivaine) ; Sophie Leleu (éditrice) ; Claudie Lenzi (poète, artiste) ; Jean-Pierre Léonardini (journaliste, critique) ; Perrine Le Querrec (écrivaine) ; Alix Lerasle (romancière, poétesse) ; Céline Leroy (traductrice) ; Maud Leroy (éditrice) ; Sébastien Lespinasse (poète) ;  Sylvain Levey (dramaturge) ; Brice Liaud (auteur, éditeur) ; Littérature Supersport ; Camille Loivier (poétesse) ; Sophie Loizeau (poète) ; Joelle Losfeld (éditrice) ; L’Union des poètes et Cie ; Laura Lutard (poétesse) ;
Samuel Macaigne ; Marielle Macé (enseignante, écrivaine) ; Béatrice Machet (poète, traductrice) ; Paul Machto (psychiatre, psychanalyste) ; Tim Madesclaire ; Maison Auriolles (association culturelle) ; Philippe Malone (écrivain) ; Victor Malzac (poète) ; Nathalie Man (poétesse, autrice, street artiste) ; Eva Mancuso (autrice, performeuse) ; Mange Tes Mots (association culturelle) ; Christine Marcandier (éditrice, universitaire) ; Suf Marenda (poète, musicien) ; Guillaume Marie (écrivain) ; Josépha Mariotti (éditrice) ;   Evelyne Mary (autrice, illustratrice) ; Florent Massot (éditeur) ; Catherine Mazauric (professeure, critique) ; Olivier Mellano (auteur) ; Jacqueline Merville (auteure) ; Cartographie Messyl (auteure) ; Isabelle Métral-Beck ; David Meulemans (éditeur) ; Juliette Mézenc (écrivaine) ; Étienne Michelet (auteur) ; Jacques-Henri Michot (écrivain) ; Adeline Miermont Giustinati (autrice, poète) ; Céline Minard (écrivaine) ; Muriel Modr (artiste, poète) ; François de Monès ; Emmanuel Moreira (revue Contre-Ciel, revue La Vie manifeste) ; Guylaine Monnier (autrice) ; Chantal Morel (metteur en scène) ; Marie Morel (libraire) ; Marie Moscoso (Relation libraires) ; Magali Mougel (autrice, dramaturge) ; Peggy Ann Mourot (peintre, illustratrice) ; Sandra Moussempès (poétesse) ; Antoine Mouton (auteur) ; Jean-Jacques M’U (éditeur) ; Mathieu Mulcey (éditeur) ; Anais Müller (actrice, auteure, metteure en scène) ; Fabien Muller (éditeur) ; Anne Mulpas (poète) ;
Magali Nachtergael (auteure, universitaire) ; Emné Nasereddine (poète) ; Frédéric Neyrat (philosophe) ; Alain Nicolas (critique littéraire) ; Pierre Niedergang (auteur, critique) ; Laurence Nobécourt (écrivaine) ; Romain Noël (écrivain) ; Émilie Notéris (écrivaine, chercheuse, enseignante) ; Alain Nouvel (auteur, traducteur, universitaire) ; Aurélie Olivier (autrice) ; Charlotte Othman (éditrice)
Miel Pagès (poète, artiste multimédia) ; Yves Pagès (écrivain, éditeur) ; Marianne Palmiéri ; Anthony Passeron (auteur, enseignant) ; Chloé Pathé (éditrice) ; Sylvain Pattieu (écrivain, historien) ; Florence Pazzottu (poète, cinéaste) ; Kevin Pelladeaud Christophe Pellet (écrivain, dramaturge, cinéaste) ; Alexis Pelletier (poète, enseignant) ; Juliette Penblanc (poétesse) ; François Pérache (auteur) ; Rodolphe Perez (critique) ; Annabelle Perrin ; Marc Perrin (écrivain) ; Pauline Peyrade (écrivaine, dramaturge) ; Jean Pichinoty (libraire) ; Coline Pierré (écrivaine, éditrice) ; Elodie Pinel ; Véronique Pittolo (écrivaine) ; Baptiste Pizzinat (poète) ; Solène Planchais (poétesse) ; Virginie Poitrasson (poète, traductrice) ; Philippe Porret (psychanalyste, psychologue, clinicien) ; Gwénaël Porte (artiste, éditeur) ; Cécile Portier (écrivaine) ; Daniel Pozner (écrivain) ; Léon Pradeau (auteur) ; Nadège Prugnard (autrice, metteure en scène) ; Marie de Quatrebarbes (autrice) ; Dominique Quélen (poète) ; Stéphanie Quérité (poète) ; Isabelle Querlé (autrice) ; Sophie Quetteville (animatrice littéraire) ; Nathalie Quintane (écrivaine, enseignante) ; Kantuta Quirós (auteure, théoricienne de l’art) ;
Cédric Rassat (auteur, éditeur) ; Hortense Raynal (autrice) ; Benoît Reiss (auteur, éditeur) ; Matthieu Rémy (enseignant-chercheur, écrivain) ; Thierry Renard (poète) ; Céline Renoux (auteure) ; Claude Renucci (éditrice, autrice) ; Guillaume Richez (écrivain, critique) ; Cécile Riou (autrice) ; Danièle Rivière (éditrice, cinéaste) ; Florence Rivières (auteurice) ; Hugues Robert (libraire, chroniqueur) ; Charles Robinson (écrivain) ; Sandrine Roche (autrice, comédienne, metteuse en scène) ; Isabelle Rodriguez (artiste, auteure) ; Charlotte Rolland (revue COCKPIT) ; Chloé Ronsin Le Mat (écrivaine) ; Julie Rossello Rochet (auteure) ; Christian Rosset (compositeur, écrivain) ; Valérie Rouzeau (poétesse) ; Anne-Christine Royère (enseignante-chercheuse) ; Lionel Ruffel (auteur, éditeur, universitaire) ; Camille Ruiz (autrice) ; Christelle Saez (dramaturge, écrivaine, metteure en scène) ; Laure Samama (autrice) ; Alexandre Sánchez (auteur) ; Jane Sautière (écrivaine) ; Isabelle Sauvage (éditrice) ; Anne Savelli (écrivaine) ; Morgane Saysana (Traductrice) ; Édouard Schoene (ancien adjoint à la culture) ; Joachim Séné (auteur) ; Marc-Antoine Serra (photographe) ; Michel Simonot (écrivain) ; Shumona Sinha (écrivaine) ; Claire Sistach (poétesse) ; Boudewijn Sjollema ; Marina Skalova (écrivaine, poétesse, dramaturge) ; Pierre Soletti (poète) ; Axel Sourisseau (auteur) ; Camille Sova (poète) ; Olivier Steiner (auteur) ; Aurélie Streiff (responsable communication) ; Myriam Suchet (auteure) ; Fabienne Swiatly (écrivaine) ; Marie-Pierre Tachet ; Bruno Tackels (philosophe) ; Abdellah Taïa (écrivain, cinéaste) ; Sabine Tamisier (autrice, dramaturge) ; Olivia Tapiero (écrivaine) ; Nicolas Tardy (écrivain) ; Pierre Tevanian (philosophe, enseignant, auteur) ; Viviane Théophilidès (metteur en scène) ; Gaëlle Théval (enseignante à l’université, chercheuse) ; Zoé Théval (critique, auteure) ; Laurent Thines (professeur d’université, auteur) ; Maud Thiria (écrivaine, artiste) ; Maud-Yeuse Thomas (chercheure indépendante) ; Fabrice Thumerel (auteur, universitaire) ; Laura Tirandaz (dramaturge, poétesse) ; Sylvie Tissot (autrice) ; Catherine Tourné (éditrice) ; Anne Tuffelli-Gimmig (psychiatre) ; Aurore Turbiau (docteure en littérature) ; Hélène Tyrtoff (auteure) ;
Delphine Urban (professeure, critique) ; Perle Vallens (autrice) ; Laura Vazquez (écrivaine, poétesse) ; Nicolas Vermeulin (artiste, auteur) ; Françoise Vigna (libraire) ; Olivier Villepreux (auteur, traducteur) ; Judith Vernant (traductrice) ; Éléonore Vinay-Léger (libraire) ; Pierre Vinclair (écrivain) ; Mathilde Viot (autrice, militante féministe) ; Christiane Vollaire (philosophe) ; Stéphanie Vovor (autrice, poétesse) ; Samuel Wahl (journaliste, auteur) ; Sophie Wahnich (directrice de recherche au CNRS, historienne) ; Catherine Weinzaepflen (écrivaine) ; Siegfried Würtz (essayiste) ; Daniel Ziv (réalisateur).

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

ARTICLES SIMILAIRES

Les plus lus

Les derniers articles

Commentaires récents