23 juin 2024
spot_img
Accueil360°Heurts au stade Hamlaoui de Constantine : 37 personnes placées en détention...

Heurts au stade Hamlaoui de Constantine : 37 personnes placées en détention provisoire

Le parquet de la République près le tribunal de Constantine a annoncé, mercredi dans un communiqué, l’arrestation de 59 mis en cause, dont 39 ont été placés en détention provisoire, pour actes de vandalisme qu’a récemment connu le stade du Chahid Hamlaoui (Constantine).

«En application des dispositions de l’article 11 du code de procédures pénales, le parquet de la République près le tribunal de Constantine, informe l’opinion publique que suite aux actes de violences et de vandalisme, survenus en date du 3 juin 2024, au stade du Chahid Hamlaoui (Constantine), 59 suspects ont été arrêtés, dont 20 mineurs, contre lesquels des mesures légales ont été prises», lit-on dans le communiqué.

En date du 5 juin 2024, 39 suspects majeurs ont été présentés devant le parquet, et poursuivis selon les procédures de comparution immédiate pour délits de destruction de biens et d’infrastructures publics lors d’une manifestation sportive, actes de violence, violence avec préméditation à l’encontre des agents de la force publique durant l’accomplissement de leurs missions, et port d’armes blanches».

Lors du procès, le tribunal a ordonné «le report de l’affaire au 20/06/2024», à la demande défense, avec «placement de 37 accusés en détention provisoire» 

Le parquet de Constantine affirme «la poursuite des investigations avec le reste des individus cités dans l’enquête pour leur implication dans des actes pénaux. Ils seront présentés dès la fin des investigations».

- Advertisement -

Le 3 juin dernier, le stade Chahid Hamlaoui a été transformé en un champ de bataille par des bandes de supporters qui se sont défoulés sur les mobiliers. Des affrontements ont eu lieu entre groupes de supporters de Constantine et d’Alger. A la suite de ces graves actes de saccages, la FAF a décidé de faire jouer toutes les rencontres de football de la fin de la saison à huis-clos.

Les services de sécurité ont tenté de ramener le calme, mais ils ont été débordés par la violence et le nombre des manifestants.

Avec Agence

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

ARTICLES SIMILAIRES

Les plus lus

Les derniers articles

Commentaires récents