26 septembre 2022
spot_img
AccueilPolitiqueMort du général Gaïd Salah : une histoire de clans ?

Mort du général Gaïd Salah : une histoire de clans ?

Il était l’homme fort du pays

Mort du général Gaïd Salah : une histoire de clans ?

Ahmed Gaïd Salah, lors de l’investiture de Tebboune. Crédit photo : Zinedine Zebar.

Le décès soudain du général Gaïd Salah ne manquera pas de générer des interrogations et des théories de toutes sortes d’autant plus qu’il intervient dans un climat tendu avec la désignation contestée d’Abdelmadjid Tebboune au poste de Président de la république, désignation qui, en plus d’avoir provoqué la colère de la rue, semble avoir divisé la hiérarchie militaire.

Le  décès du général intervient, en effet, au lendemain d’un nouveau scandale avec le démantèlement au ministère de la Défense Nationale, d’un réseau qui aurait agi dans l’ombre en faveur du candidat Azzedine Mihoubi, ce qui avait provoqué la serie de mise aux arrêts. Sommes-nous devant la scénario qui voudrait qu’un groupe de généraux était gagné par le désir fou d’avoir chacun son président à manipuler ou, plus concrètement, devant de scénario de l’omniprésence du général Gaid qui entravait le travail du chef de l’Etat et qui faisait planer un gros nuage d’instabilité au dessus du pays ?

Le successeur du général-major Gaïd Salah, le général-major Said Chengriha, même s’il n’est pas accusé publiquement d’avoir comploté contre AGS, ne fait pas moins partie de la liste de généraux qui firent l’objet d’une purge en août dernier, liste transmise aux services de la Présidence de la République.

- Advertisement -

Le nom du général Chengriha avait été alors évoqué en même temps que ceux du général-major Abderrazak Cherif, chef de la 4e région militaire, qui a été admis à la retraite remplacé alors par le le général Nourredine Hambli, l’ancien commandant-adjoint de la 5e Région et commandant des forces parachutistes.

Par ailleurs, le commandant de la stratégique 3ème Région militaire (Béchar, Sud-Ouest), le général-major Said Chengriha a été également relevé de ses fonctions depuis lundi. Il a été remplacé, a-t-on appris suite à nos investigations, par le général  Mustapha Smaïli, âgé de 72 ans, qui exerçait les fonctions de commandant-adjoint de la 2e région militaire aux côtés du général-major Saïd Bey, mis à la retraite lui aussi vendredi passé. Mais depuis, la donne a changé, il vient d’être promu au poste de chef d’état-major en lieu et place du défunt Ahmed Gaïd Salah.

Selon différentes sources, le choix  de Chengriha aurait été établi pour son profil carrément différent de celui de AGS dont beaucoup d’observateurs soutiennent qu’il menait le pays  à l’affrontement.                   

Auteur
L.M.

 




ARTICLES SIMILAIRES

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Les plus lus

Mali : allégations d’exactions contre la population de Gouni

De nouvelles allégations d'exactions visent l'armée malienne et ses supplétifs russes. Après les accusations de viols et de pillages à Nia Ouro, révélées par...

Les plus populaires

Commentaires récents