19 juin 2024
spot_img
Accueil360°Présidentielle : le Moudaf fait les yeux doux aux Algériens de France

Présidentielle : le Moudaf fait les yeux doux aux Algériens de France

Le Mouvement dynamique de la communauté algérienne établie en France (Moudaf) a annoncé une initiative visant à mener une large campagne de sensibilisation en faveur d’une participation « efficace » et « consciente » de la communauté nationale établie à l’étranger à l’élection présidentielle du 7 septembre.

Le régime fait activer ses satellites. Le Moudaf sorti du chapeau des autorités il y a un an se voit confier la mission d’intéresser les Algériens établis en France à la présidentielle 2024. Une élection sans surprise puisque Tebboune sera reconduit, comme il l’a lui-même suggéré.

Conseiller à la chaîne d’info très droitière CNews et ancien député en France, Karim Zéribi a lancé tambours battants le Conseil national de la diaspora algérienne. Tous les relais périphériques du pouvoir lui ont ouvert leurs portes et relayé ce lancement. Après avoir annoncé un congrès à Alger, il rétropédale et renvoie le raout sine die. Depuis silence radio.

Le Moudaf, pour sa part, a annoncé qu’une délégation composée de l’ensemble de ses représentants régionaux conduite par son président, Nasser Khabat, se rendra à Alger du 27 au 31 mai, relevant que ce déplacement est placé sous le signe « Mémoire et citoyenneté ».          

Acteur associatif citoyen à l’instar de ceux de l’intérieur, le Moudaf mettra, à son retour, à la disposition de la communauté nationale sa vision pour mener sur le terrain une large campagne de sensibilisation en faveur d’une participation « efficace » et « consciente » des membres de la Communauté aux élections présidentielles sous le slogan +j’aime Bladi, j’irai voter+ », a-t-on précisé. Très électoraliste donc, ce mouvement jouera le rôle de l’ancienne Amicale des Algériens en Europe des années 1970/80.

- Advertisement -

Les aînés se souviennent des descentes musclées des hommes de main de l’Amicale contre les organisations de l’opposition et de la surveillance des activistes.

Les portes s’ouvrent au Moudaf à Alger pendant qu’elles se ferment pour toutes les autres associations citoyennes en Algérie. Avec ça, on nous dira que cette organisation est indépendante !

Sofiane Ayache

6 Commentaires

  1. Bonjour Monsieur Ayache
    Vous êtes très mal informé,concernant la composition du Moudaf et son origine….d’une part….et d’autre part quand
    vous faites référence à L’AAE…..vous êtes très réducteur dans votre approche…
    On pourrait en parler….je suis certain que vous apprécirez….
    Très Cordialement
    Mohamed Benoui

  2. Ce MOUDAF, c’est juste l’Amicale des Algériens en Europe ressuscitée avec l’argent de tous les algériens.
    Quant à Karim Zeribi
    – ancien député européen et non député à l’Assemblée Nationale –
    devenu le « champion » du pouvoir algérien,
    faut-il rappeler qu’il a été condamné à 3 ans pour escroquerie et abus de bien sociaux …
    La Régence d’Alger sait choisir ses « hommes de main » :
    « qui se ressemblent
    s’assemblent »

    • Les Harkis se reconnaissent et se retrouvent… que de mieux peut-elle demander, la france, qui veut des Francais d’origine travailleurs mais c tout !!! sans opinion ! Une fois en vacance en france, quoi que reellement je suis alle’ voir de la famille, une bonne femme femme me demande d’ou j’etais? Je lui indique une capitale qu’elle ne soupsonnait pas, alors elle corrige le tir « je veux dire vos origines? – Reponses les Coui…es de mon Baba !!!

  3. Monsieur,
    Le Moudaf est un Mouvement de Citoyens engagés depuis longue date et qui incarne une force constante dans le paysage de l’engagement citoyen en France. Bien avant les élections présidentielles Algérienne, ses membres œuvrent depuis plus de deux décennies pour défendre les intérêts des Algériens en France. Leur action va bien au-delà des frontières, s’étendant aux nobles causes telles que la question sahraouie et palestinienne. Avant de porter un jugement, il est essentiel de se renseigner sur le parcours et les réalisations de ce mouvement, qui inscrit son engagement dans la durée et la pertinence des actions entreprises.

    • Cher M. Toumi,
      Loin de moi l’idée de porter un quelconque jugement sur qui que ce soit. Vous est-il possible de me renseigner « sur le parcours et les réalisations de ce mouvement, qui inscrit son engagement dans la durée et la pertinence des actions entreprises »? Personnellement, ce n’est que ces derniers jours que j’ai entendu parler pour la première fois de ce mouvement qui, selon vos dires, « incarne une force constante dans le paysage de l’engagement citoyen en France ». Tout une feuille de route! A titre d’exemple, quel rôle a joué le Moudaf 1)lors des élections du 12/12/2019, à l’intérieur des frontières (de quel pays???) et au-delà et 2) lors des années de Hirak? A-t-il déjà demandé la libération des détenus d’opinion en Algérie? Quand bien même son engagement citoyen soit centré sur l’Hexagone, cela ne devrait pas l’empêcher de penser un peu à ceux qui croupissent dans les geôles algériennes. A moins, bien sûr, qu’entreprendre des actions visant à se solidariser avec ces derniers ne soit pas jugé …. pertinent et encore moins … une noble cause! Merci d’avance!

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

ARTICLES SIMILAIRES

Les plus lus

Les derniers articles

Commentaires récents