19 mai 2024
spot_img
AccueilA la unePrésidentielle : manœuvres pour un second mandat de Tebboune !

Présidentielle : manœuvres pour un second mandat de Tebboune !

Les manœuvres continuent pour imposer un second mandat d’Abdelmadjid Tebboune à la présidentielle de septembre prochaine.

Les abracadabrantesques arguties pour justifier le rapprochement de la présidentielle sont derrière nous. Place à la manipulation de l’opinion et au viol des foules. Des mains mystérieuses ont lancé il y a quelques jours une page Facebook dédiée à la candidature de Tebboune à la présidentielle. Ses administrateurs sont pour l’heure inconnus. A-t-elle été lancée avec son autorisation ou est-elle l’œuvre de soutiens intéressés ? Comme la transparence n’est pas la première des vertus du régime rien n’est exclu.

Disons les choses simplement. Comme elles sont. On a connu sous Bouteflika ces fameux comités de soutien qui l’implorer pour se représenter. Le résultat : 20 ans de règne de rapine et de chaos. Les laboratoires qui préparent une candidature de Tebboune semblent les mêmes que ceux qui ont porté Abdelaziz Bouteflika au pouvoir sur quatre mandats. C’était la rue qui avait arrêté la machine infernale de cette clique que Tebboune et ses soutiens appelle Al Aissaba, une bande auquelle il a appartenue et qu’il a servi sans coup férir.

On sait déjà que les médias publics et privés lui sont acquis. Il n’y a qu’à parcourir les Une des journaux ou suivre les JT. Comme Tebboune n’appartient à aucune formation politique, une coalition qui réunit des partis (FLN, El Bina et le RND) ayant loué les miracles de Bouteflika pendant 20 ans, s’est déjà constituée. La méthode est éprouvée. Le reste n’est qu’habillage et discours de circonstance.

Même si aucune annonce de soutien n’est avancée, tout le monde sait que ces partis obéissent le doigt sur la couture aux desiderata des seigneurs de l’heure. Ils sont prêts à tout pour servir.

- Advertisement -

Mais ne nous emballons pas. A 78 ans, Ammou Tebboune n’a rien dit pour l’heure. Mais il pourrait se sacrifier pour le pays comme l’a fait Bouteflika. Prudent, il a laissé glisser cette réponse lors de sa dernière interview télévisée : «Je ne vais pas répondre, car avant l’heure ce n’est pas l’heure».

Ajoutant : «Ce n’est pas le moment». Le dilemme pour ne pas dire le suspense est à couper au couteau sur comment Tebboune va courageusement «trancher le dilemme» entre les appels à un second mandat et son «entourage immédiat (qui lui) conseille de (se) reposer après 55 ans au service de la patrie». Car il faut rappeler que Tebboune, après avoir été SG de plusieurs wilayas au début des années 1970, il a été wali de Djelfa en 1975 pour finir premier ministre sous Bouteflika avant d’être intronisé président par Ahmed Gaïd Salah en décembre 2019.

Après un mandat calamiteux, émaillé de tensions diplomatiques avec tous les pays périphériques, des centaines de détenus d’opinion et une économie en quasi-paralysie, une deuxième candidature de Tebboune fera courir les pires dangers à l’Algérie.

Sofiane Ayache

9 Commentaires

  1. Ceux qui rêvent que Tebboune ne fera pas le 2 ème mandat ils se trompent beaucoup il est bien entouré par des amis qui feront tout pour qu’il soit élu et même s’ils trouvent un remède pour lui allonger l’âge ils le feront même s’il reste assis sur une chaise comme son prédécesseur vous trouverez toujours parmi ses amis qui vous diront il est en très bonne santé il pourra faire 3ou 4 mandats , c’est le principe de ce pouvoir, a côté ils y a des gens qui ont besoin d’argent et devenir supers riches la nouvelle ancienne Algérie.

  2. Un autre QUIQUENAT set le termeet non le Mandat… Un mandat insinue ne demande pour une mission, ce qui n’est pas le cas. Il y a mandat quand on GAGNE des Elections et massivement. Ce qui signifie aussi qu’il a non seulement ete’ elu, mais pour un program specifique, etc. C’est tout un language propre a une certaine culture… absente dans l’espace en question pour ne pas devoir le nom. Ca me ferait vomir.

  3. Ont ils pensaient à acheter et préparer des cadres, parceque c’est bis- répètita.
    Les aficionados sont là et seront toujours là.
    Vive teboune, chengriha et tout les autres.
    Les ânejiriens n’ont que ce qu’ils méritent. Quant aux peuple Kabyle il sait que cela ne se fera que d’une manière, il n’y’a pas le choix.

  4. Kabyle ou arabe nous sommes tous dans le même bain tant que les algériens se divisent, le pouvoir n’a pas fini d’en profiter, justement c’est ce que le pouvoir diviser les algériens entre eux et cela depuis boukharouba en écartant feu Ait Ahmed et les autres, malheureusement le peuple occupé par son ventre a tout oublié et vit de jour le lait la batata,la viande et la banane, alors continuons la division et attendons un supprime divine, et surtout continuer avec votre El lah ghaleb avec une bouche ouverte et les pieds et mains liés.

  5. Vive la Kabylie libre et indépendante.
    Le reste c’est du Khorotisme, la kabylie doit prendre son destin en main ,loin , très loin des arabes TAIWAN algérien.

  6. Tant que l’armée continue a soutenir un candidat issue de son choix et de son regne, l’algérie continuera a se diriger vers la catastrophe. L’armée algérienne ne fait rien de bon. Elle ne fait que détruire tout ce qui est constructif. Depuis de le départ de Zéroual qui a vu comment les médiocres et violents généraux fonctionnent contre toute liberté ou progres, ca ne fait que s’empirer. Le seul général honnete qui a préféré se retirer que de se soumettre aux ordres idiots de ses camarades. Alors, tant que Changriha et sa poupée de boutebonne, seront aux ordres, le pays ne fera que se dégrader plus. L’autoroute vers la catastrophe est bien tracée avec ces des comperes. Voila un pays qui était voué a un des plus grands succes, qui se retrouve aujourd’hui au fond du baril, parce que justement, l’armée n’a jamais laché son controle depuis le départ des Francais. L’armée algérienne ruine le pays. Des milliards sont dépensés pour l’achat des armes aupres de la russie, et qui ne serviront qu’au massacre du peuple algérien. Les généraux sont formés en russie, conseillés par la russie, et fonctionnent comme la russie leur a montré. Ils ne feront détruire tout sur leur passage. Ils n’hésitront pas a massacrer tous les jeunes algériens pour protéger leurs intérets. Rappellez-vous ce que Gayed a dit pendaant le hiraque. Je place un homme au pouvoir, apres il instaurera un démocratie. Et, voila, on est bien servi avec la nouvelle algérie dictatoriale de bouteboune.

    • Je cite: « … Rappellez-vous ce que Gayed a dit pendaant le hiraque. Je place un homme au pouvoir, apres il instaurera un démocratie. Et, voila, on est bien servi avec la nouvelle algérie dictatoriale de bouteboune. … »

      Supposons que ce soit vrai. Il faut bien se la poser la question « qu’est-ce que peut etre UNE DEMOCRATIE ? »
      Car, la Democratie a cette caracteristique d’etre adjustable. C’est comme les opinions – c’est l’Opinion ! S’ajuster a quoi? a la culture, biensur. Et quels sont les determinants de la culture – quelconque culture ? La(es) Langue(s), Religion(s) et Histoire(s), coutumes et traditions antecedante(s).

      Au vu de cela, c.a.d. la complexite’ de la chose, la Democratie est n’est pas une chose ou pratique en soi, mais plutot une MESURE qui EVALUE l’Opinion pour en(de la l’opinion) reveler la valeur. Ainsi, se poser la question d’ou en est ce projet d’instauration de la democratie algerienne, c’est essayer de repondre a la question « Comment se porte l’Opinion? – Publique, sous-enttendu. Eureka !!! L’Etat de la Democratie c’est l’Etat de la Presse. (Qui l’aurait su !?!? – Sabhan al-Tarzan al-3adeem et toutes ses habibatouses, qui savent tout et font tout ! Chercher a savoir l’etat de liberte’ de la Presse, c’est questionner le sabhanu et remettre en cause la parole du plus cher et fidele de ses habibatooses.

      Resumons: Dans uns votre autre article, vous nous apprenez que la jamahiria est a la 139eme place. Sans explication methodique, vous le glissez discretement – par Etat de la Presse, vous voulez dire, comme ce l’est sous-enttendu partout « l’Etat de Liberte' » de cette Presse.
      Le Sinistre de la Pression, va dit-on, instaurer une espece de Mutuel de la Presse, dans laquelle les journaliers vont partager leurs infos !!! Et biensur, LEURS SOURCES.

      La Pravda !

  7. C’est la France qui décide de votre sort le reste c’est du cinéma, et les richesse de ce territoire qu’on surnom l’algérie partent pour les USA comme prix du débarquement et de libération de la France du Nazisme.

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

ARTICLES SIMILAIRES

Les plus lus

Les derniers articles

Commentaires récents