19 juillet 2024
spot_img
AccueilUncategorizedJordan Bardella, l’Algérien !

Jordan Bardella, l’Algérien !

C’était prévisible que le Rassemblement national (RN) déroule un certain nombre de points de son programme sur ce qui l’obsède depuis des décennies. La double nationalité contestée était déjà dans le viseur du père Le Pen, voilà qu’elle revient avec force, il fallait s’y attendre.

Face à la levée de boucliers, le RN a finalement reculé, comme il le fait d’une manière très inattendue dans cette campagne des législatives pour presque tous ses projets forts.

Au départ tous les binationaux devaient être exclus des « postes sensibles » (aucune précision n’a été donnée sur leur nature réelle) puis avec un bégaiement de panique Jordan Bardella déclare que cela ne concernerait qu’une centaine de postes pour en arriver finalement à une dizaine.

Comme la confusion n’était pas assez grande, un membre éminent du RN fait une grosse bourde par un message sur X en estimant que Najat Vallaud-Belkacem n’aurait jamais dû être ministre. Il estime que les postes de ministres ne peuvent être accordés aux détenteurs d’une autre nationalité.

Il se rétracte immédiatement par un second message sur X en affirmant que c’était une position personnelle qui n’engage pas le parti. Il est vrai que son post fut publié à l’aube car il a dû recevoir l’assurance des attentions très « amicales » de Marine Le Pen.

Je trouve qu’on devrait se féliciter que les idées de l’Algérie soient reprises dans le monde. La constitution de 2016 avait réservé l’accès aux hautes responsabilités de l’Etat aux seuls détenteurs exclusifs de la nationalité algérienne.

La Constitution révisée de 2020 maintient l’exclusion avec une autre formulation, les fonctions et emplois sont ceux « liés à la souveraineté et à la sécurité nationale ».

Lorsqu’on considère que l’atteinte à la sécurité nationale est invoquée même si on ose manger un bœuf bourguignon, le champ d’application est très large !

Les binationaux sont de fait écartés de toute possibilité d’accéder aux hautes fonctions exécutives et électives. Dans la diaspora, les protestations se sont multipliées. En 2023, après la répression du Hirak, cette exclusion s’élargit à la presse. Le régime algérien sait écouter les revendications de son peuple.

Elle a également le sens de l’humour, un binational ne peut être dirigeant d’un club de football mais il peut jouer avec l’équipe nationale. Quant aux bisexuels, la mesure est élargie aux nationaux. La sémantique est parfois dangereuse.

Jordan Bardella et le RN doivent faire encore un long chemin pour arriver au niveau des dirigeants algériens. Ils font honte aux régimes militaires et fascistes dans le monde en essayant de s’en revendiquer.

Dans toutes les catégories de la compétition, Bardella et le RN sont perdants. L’Algérie a chassé les immigrés clandestins qui étaient venus massivement des pays africains. La population, très critique envers le racisme français, se soulèverait en révolution si les étrangers d’Afrique bénéficiaient de l’aide médicale gratuite, d’allocations familiales, d’inscriptions gratuites à la cantine des écoles et ainsi de suite.

En tout cas pas au-delà des limites. Les limites sont très rapides à atteindre dans notre pays.

Quant à l’expulsion manu militari des étrangers qui commettent des délits et des crimes, pas besoin d’OQTF demandées aux ambassades étrangères ni même le passage en appel devant la justice. Pour l’appel à la constitution, c’est une place dans un asile psychiatrique qui leur serait réservés.

Enfin, si des barques bourrées de « touristes » accostaient sur les rivages algériens, ce n’est pas avec des dates et petit lait traditionnels ni avec une place d’hébergement deux étoiles et une promesse d’embauche.  

Je ne peux pas citer tous les exploits algériens dans cette compétition, l’Algérie aurait beaucoup à apprendre aux dirigeants du RN qui sont des amateurs.

Le pire est que ces décisions seront très certainement rejetées par le Conseil Constitutionnel. Là, le régime militaro-civil algérien serait exaspéré d’un tel amateurisme. Tenir compte des avis de la Haute Cour, impensable pour lui.

Que Bardella ne compte pas sur l’obtention de la nationalité algérienne, elle n’est réservée qu’à ceux qui en ont les compétences et le mérite.  Doit mieux faire !

Le RN est une abomination dans l’humanité, nous sommes touchés par une double peine, là-bas et ici. La double peine, le RN en sait quelque chose.

Boumediene Sid Lakhdar

1 COMMENTAIRE

  1. « Bardella ne compte pas sur l’obtention de la nationalité algérienne »…

    Bardella possède DEJA la nationalité algérienne par le droit du sang puisque son arrière -grand-père, Mohand Mada (1903-1974) était un Algérien musulman (article 32 du code de la nationalité algérienne, allégeance perpétuelle)…

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

ARTICLES SIMILAIRES

Les plus lus

Les derniers articles

Commentaires récents