16 juin 2024
spot_img
AccueilPolitiquePrésidentielles 2024 : qui va croire Mohamed Charfi ?

Présidentielles 2024 : qui va croire Mohamed Charfi ?

Le président de l’Autorité nationale indépendante des élections (ANIE), Mohamed Charfi, a assuré, mercredi, que «le prochain scrutin présidentiel se déroulera dans des conditions et normes optimales en termes de transparence et démocratie».

S’exprimant lors d’une visite de travail dans la région, M. Charfi a affirmé que «l’ANIE, forte d’une grande expérience et jouissant des ressources matérielles, technologiques et d’un staff compétent, ne ménagera aucun effort pour la consécration de la transparence lors de la prochaine échéance présidentielle».

Difficile de soutenir mieux ! M. Charfi est ce Monsieur qui avait avalisé la présidentielle de décembre 2019 à l’issue de laquelle Abdelmadjid Tebboune a été « élu », avec 4 947 523 millions de voix sur 24 500 00 votants. Une élection que l’APS, agence officielle, a qualifiée à la « hussarde ».

M. Charfi, en bon serviteur, a rappelé que «l’ANIE s’est attelée, depuis son institution, à lutter contre toute formes de fraude et les rendre impossibles». Il est connu. Il a avalisé tous les scrutins, jurant ses grands dieux qu’ils étaient transparents.

Cette instance a, a déclaré Mohamed Charfi , fait, comme le témoigne l’ensemble, preuve de bonne organisation, de rigueur, de vigilance et de détermination pour la consécration de transparence et la  neutralité, affirmant le «succès à toutes échéances électorales supervisées par l’ANIE». 

- Advertisement -

Mohamed Charfi a même rassuré que «l’erreur sera totalement inexistante avec l’authentification numérique en présence des notaires, des huissiers et des cadres habilités».

Comment est-ce possible quand on sait que Tebboune parle de sa visite à Paris en automne alors même qu’il n’est pas encore « élu » ? On est en droit de se poser la question sur la régularité de cette présidentielle.

Sofiane Ayache

7 Commentaires

  1. « Comment est-ce possible quand on sait que Tebboune parle de sa visite à Paris en automne alors même qu’il n’est pas encore « élu » ? » C’est là la preuve que «le prochain scrutin présidentiel se déroulera dans des conditions et normes optimales en termes de transparence et démocratie». Dixit M. Charfi. à l’instar des autres élections, M. Charfi veillera personnellement à ce qu’il y aura tout sauf la transparence et la neutralité. Pour ce faire il comptera sur «…l’authentification numérique en présence des notaires, des huissiers et des cadres habilités». CQFD.

  2. Les mêmes, c’est a dire ceux qui font semblant de croire pour faire perdurer la mangeoire aussi longtemps que possible sur le dos du peuple.
    Ce types et consort n’apparaissent qu’une fois tous les 5 ans.
    Amchiche du nouveau FFS va chasser les souris de Louiza et les chats de tata l’avocate du diable.

  3. Monsieur l’ANIEr en chef,
    Pour apporter un correctif à l’utilisation abusive du terme incorrect ‘Elections’, nous vous proposons un large choix de dénominations qui siéront mieux à ce cirque cyclique, qui a empoissonne la vie algérienne depuis 1962.
    Désignation, imposition, affectation, attribution, nomination, installation, promotion

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

ARTICLES SIMILAIRES

Les plus lus

La bourde de Nathalie Saint-Cricq sur France2

Nathalie Saint-Cricq fait partie de cette légion d'analystes faiseurs d’opinion qui professent pour leur clan sur les chaînes publiques. Ici c’est pendant le journal...

Les derniers articles

Commentaires récents