30 novembre 2022
spot_img
Accueil360°Incendie en Kabylie : la solidarité seule...

Incendie en Kabylie : la solidarité seule…

CATASTROPHE

Incendie en Kabylie : la solidarité seule…

Les incendies continuent de faire rage en Kabylie. Le dernier bilan fait état de 69 morts dont 28 militaires envoyés pour contrer la progression des flammes.

Les dégâts humains, matériels et environnementaux sont dantesques. La nature est morte. Les animaux sauvage exterminé, même les oiseaux se sont tus…. restent les hommes et les femmes qui se battent avec l’énergie du désespoir pour sauver ce qui peut l’être  de cet enfer. Jamais cette région n’a connu pareil enfer. Douze soldats sont par ailleurs hospitalisés dans un état critique. Le feu est attisé par la chaleur extrême qui touche le Maghreb. C’est la Kabylie qui paye le plus lourd tribut, où plus de 70 départs de feu ont été enregistrés par les autorités.

C’est dans les montagnes autour de Tizi Ouzou en Kabylie, que les départs de feux se sont multipliés depuis lundi 9 août. Selon la protection civile, les pompiers algériens, 9 000 habitants ont dû fuir leurs habitations, souvent dans la confusion.

Kamira, une habitante de la région, témoigne : « Il y a une grande panique au niveau des villages, c’est-à-dire que les gens ne savent pas quoi faire : Ils fuient, ils fuient, rapporte-t-elle, à Victor Mauriat, du service Afrique de RFIIl n’y a plus de contact avec les villages sinistrés. Il n’y a pas de courant, il n’y a pas de réseaux. C’est vraiment infernal. Il y a des villages, on ne sait même ce qui se passe. On est obligé d’envoyer des gens et des fois, les routes sont coupées. » Les gens ne savant pas quoi faire : ils fuient, ils fuient…

- Advertisement -

Les populations se mobilisent pour venir en aide aux sinistrés. Des camions remplis de dons sillonnent les alentours de la ville depuis hier après-midi. Mais malgré cette solidarité spontanée, les habitants déplorent l’absence de l’État. Hakim, habite lui aussi la wilaya.  

Pour lui, « l’État est démissionnaire. Il n’y a pas d’État à Tizi Ouzou, en tout cas, en Kabylie, il n’y a pas d’État. C’est la population qui essaye de s’organiser et malheureusement, la population n’ayant pas d’expérience, il y a quand même un tout petit peu d’anarchie. La bonne volonté ne suffit pas ! », pointe-t-il. En effet sans des moyens conséquent, surtout aérien, les incendies continueront, selon plus spécialistes à ravager massifs forestiers, vergers et habitations.

Tout un pays mobilisé

Un formidable élan de solidarité  s’est formé d’abord dans cette région traditionnellement connue pour son système ancestral d’entraide. Devant l’incapacité des autorités à mettre en mouvement les moyens à la hauteur de la catastrophe qui continue de se jouer, les autres régions du pays ont elles aussi apporté leur soutien inestimable.

De Oran dans l’ouest, à Hassi Messaoud dans le Sahara, en passant par Alger, le pays se mobilise en faveur des victimes de cette tragédie, rapporte notre correspondant régional, Matthias Raynal. « On est une cinquantaine de personnes, on a pris avec nous des pelles, des médicaments et des compresses pour soigner les brûlures », constate Amine Ghaoui.Amine Ghaoui enregistre ce message dans un car. Parti de Khenchela, dans l’est, il rejoint alors la Kabylie, à plus de 500 kilomètres et plus de 6 heures de route.

Salim Bechohra vit dans le centre-ville de Tizi Ouzou, il organise quant à lui la distribution de l’aide. « Du lait, du pain, de la Biafine. Ils en ont vraiment besoin. Ils ont fait des appels. Déjà, ça soulage », constate-t-il.         

Salim Bechohra croise des véhicules qui viennent de toutes les régions sur l’autoroute. « En plus de ça, je remarque qu’il y a beaucoup de matricules qui viennent d’hors de notre wilaya qui arrivent avec des aides comme des matelas, des couvertures », décrit-il. Des cliniques privées reçoivent les gens gratuitement, les hôtels ou encore les salles des fêtes, réservés normalement aux mariages, se mettent désormais à la disposition des familles privées de logement.

Selon les services du Premier ministre, le pays va déployer aujourd’hui ce jeudi 12 août sur le terrain, deux Canadairs loués à l’Union européenne.  De leur côté, les autorités pointent toujours du doigt des incendies criminels, et indiquent que plusieurs personnes ont été arrêtées à travers la wilaya.

La communauté algérienne à l’étranger continue à se mobiliser. Des collectifs prennent forme pour mener diverses initiatives de solidarité. 

 

Auteur
Yacine K./RFI

 




ARTICLES SIMILAIRES

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Les plus lus

Coupe du monde 2022 : le Maroc surclasse les Belges

À la veille de se confronter aux Diables rouges, Walid Regragui, le coach marocain était persuadé que la Belgique allait monter d’un cran. Finalement, les...

Les plus populaires

Commentaires récents